Visite des toits de Paris avec la maison Chanel pour son défilé printemps-été 2020

C’est un vent de jeunesse et de liberté qui souffle sur les toits de Paris. Plus précisément sur ceux installés dans la nef du Grand Palais pour le défilé Prêt-à-Porter Printemps-Été 2020 de CHANEL. Toits si typiques de la capitale de la mode et de la rue Cambon, avec leurs aplats de zinc, coursives, cheminées et fenêtres s’ouvrant sur le ciel.

 

« Les toits de Paris m’évoquent l’atmosphère de la Nouvelle Vague. Je voyais des silhouettes marchant sur les toits. J’ai pensé à Kristen Stewart jouant Jean Seberg et à toutes les actrices que Gabrielle Chanel habillait à l’époque, » confie Virginie Viard, Directrice Artistique des collections mode.

Aujourd’hui, l’allure est aérienne, dansante. Accompagnée de sandales à brides bijoux ou ornées de strass, ou plates et bicolores, et parfois de petits chapeaux, la silhouette est fluide et légère. Les matières sont souples et ne contraignent jamais les mouvements. Le jour comme le soir, la collection joue la simplicité et l’équilibre des volumes. Des vestes à col et poignets volantés et des jupes courtes réinterprètent le tailleur en tweed. Des pantalons corsaires, des blousons en denim à volants s’invitent dans la danse. Des petits manteaux de tweed blancs, très purs, rehaussés de galons, s’ouvrent sur ces jupes tout en volume et des tops en tweed noir et blanc. Revisitée, la veste droite masculine en tweed se transforme en combi-short, en combi-pantalon ou en petite robe à jupe évasée. De longs manteaux passent en tweed ou en crêpe de laine. Une marinière et une chemise nouée négligemment ajoutent des accents masculins féminins.

Le satin, la faille de soie et le taffetas emportent des jupes courtes, portefeuille ou asymétriques, toujours à taille haute : juponnées ou non d’organza, elles bougent et vivent sans entraves. Leur charme est rehaussé de tops à volants, de délicates blouses plissées à manches ballons ornées de petits noeuds ou de raphia et de pétales d’organza.

Les matières dévoilent, dans leur transparence, le travail virtuose des ateliers pour la construction des robes et de leurs ourlets mouchoirs. Des étages de mousseline imprimée, d’organza, de plumes et des franges de raphia structurent des tops délicats et des jupes longues. Brodées au col de paillettes rouge mat comme un rouge à lèvres, des robes en mousseline anthracite sont imprimées de façades parisiennes. Leurs plis plats sont prêts à s’envoler dans une belle ampleur. Une série de jupes, de vestes et une robe longue passent en twill de soie imprimé dans des tonalités de crépuscule avec des galons et des ganses en gros-grain bicolore.

Rayures, carreaux, aplats de couleurs vives – rouge, orangé, rose, bleu -, illuminent la collection et le noir et blanc emblématique de la Maison. Les imprimés sont à l’unisson : sur une version ultra graphique, les lettres de CHANEL se détachent des toits de manière aléatoire.

En grand format, le sac CHANEL 19 s’enveloppe de twill de soie imprimé tandis que le sac 11.12 revient en tweed assorti à son tailleur. Des sacs zippés en cuir ou en tweed rappellent les trousses de lycéennes : la signature de CHANEL y est comme manuscrite en chaîne entrelacée de cuir. Le sac à rabat est twisté d’une poignée bracelet ou d’une ganse de gros-grain bicolore. D’autres ajoutent une note précieuse : perles enchâssées de chaînes ou broderies de paillettes à motifs floraux. Avec douceur, un volant se pose ici sur une bandoulière, là sur le rabat d’une pochette demi-lune.

Toujours présents, les bijoux couture se portent en accumulation : sautoirs et broches de perles, colliers de cristal coloré ou ponctués de boules strassées et manchettes signées CHANEL PARIS.

Féminine, urbaine, en mouvement, jamais la même et pourtant toujours identifiable, la silhouette de la collection Prêt-à-Porter Printemps-Été 2020 de CHANEL a la grâce nonchalante d’une héroïne cinématographique. Inspirante, actuelle et éternelle.
Le défilé de la collection Prêt-Porter Printemps-Eté 2020 de CHANEL créée par Virginie Viard a été applaudi par les ambassadrices de CHANEL Caroline de Maigret, Alma Jodorowsky, Soo Joo Park, Nana Komatsu et Jennie Kim, ainsi que par le chanteur Sting, les chanteuses Cardi B, Angèle, Ace Tee et Yuna, le musicien Orelsan, les actrices Isabelle Adjani et Xin Zhi Lei et enfin la chorégraphe et danseuse Blanca Li.

#CHANELSpringSummer

Be first to comment