une cascade de couleurs pour la collection Chanel prêt-à-porter Printemps-été 2018

La collection Prêt-à-Porter Printemps-Été 2018 de CHANEL a été présenté aujourd’hui, en ce mardi 3 octobre 2017, dans un décor de roche et d’eau qui évoque les Gorges du Verdon, célèbre canyon aux multiples cascades situé dans le sud de la France.

 

 

Cette saison, le créateur écrit une histoire aux tons aqua. Palette arc-en-ciel irisée, scintillements or ou argent rappelant les reflets du soleil et de la lune à la surface de l’eau, imprimés aqua fondus de bleu et de blanc, verts végétaux, roses délicats et tons vifs comme l’énergie de la nature, enveloppent la silhouette du Printemps-Été.

 

 

 

 

 

 

Définie par des épaules larges, « en pente douce » dit Karl Lagerfeld, ou à ailerons, la ligne structurée est adoucie par une souplesse aérienne. Du tweed Lurex à la soie froissée-défroissée, de la mousseline à la dentelle, en passant par les riches broderies gouttes d’eau, il est chaque fois question de jeux de lumière et d’eau. De jeux de matières aussi : le cuir s’associe au tweed sur des brassières et des mini-jupes, les patchworks de tweed habillent des robes aux tons tranchés.

Les robes et larges vestes en tweed tissé s’étirent de franges frissonnant comme les hautes herbes aquatiques, les robes manteaux ruissellent de fils de Lurex scintillants. La veste de tailleur se marie à un pantacourt aux tons végétaux, à une robe aux surpiqures géométriques ou à une jupe courte irisée bordée de galons torsadés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contraste du strict et du souple, du court et du long… Des blouses XL en mousseline blanche, nouées d’un foulard de scout, sont portées avec des mini-jupes droites. Les fourreaux à bustier en mousseline à plis parquetés s’associent à des volants coquillés vaporeux. Un appel à la légèreté et à la douceur illustré par des robes de dentelle froissée, effilochée, ou en soie plissée. Des robes en mousseline gaufrée et brodée de pampilles de cristal accompagnent des robes plissées, ou d’autres en résille et rubans aux manches volantées comme des vagues.

 

 

 

 

Avec son humour élégant, Karl Lagerfeld pare la femme CHANEL de petites capelines, capuches, capes, mitaines, bottes et cuissardes de pluie en plastique transparent. Les boucles d’oreille gouttes d’eau s’accompagnent de sautoirs fondus de bleus et de verts, et de colliers de perles cristallines. Aux bras, les sacs se portent en accumulation et deviennent imperméables : cette saison, le sac GABRIELLE de CHANEL est en PVC « aiguilleté » ou en gomme tandis que le BOY CHANEL est lui en PVC irisé. Cocons protecteurs, les cabas matelassés en PVC transparent abritent des pochettes en cuir et les petites capes de pluie servent de trench à tous les sacs. Une toile enduite imprimée du logo et de camélias habille des sacs sporty alors que le nylon dégradé et embossé pare des cabas XXL. De petits sacs à dos alterne PVC et cuir verni. Le 11.12, orné de paillettes irisées pastel, répond aux minaudières en plexiglas cristal, brodées de sequins aux reflets changeants ou entièrement strassées.

 

 

Les ambassadeurs G-dragon, Marine Vacth, Caroline de Maigret, Anna Mouglalis, Liu Wen, Alessandra Mastronardi, les actrices Monica Bellucci et Clémence Poesy, les chanteuses Ibeyi, Cindy Crawford et Inès de la Fressange ont applaudi la créativité de Karl Lagerfeld pour la collection Prêt-à-Porter Printemps-Été 2018 de CHANEL.

 

 

 

 

 

 

Be first to comment