Un nouveau chapitre s’ouvre pour Gucci Wooster : Le Gucci Wooster Bookstore sous l’égide de Dashwood Books

Situé au 63 Wooster Street dans le quartier de SoHo à New York, Gucci Wooster est déjà devenu une destination incontournable pour les adeptes de l’esprit créatif et novateur de SoHo qui a dominé dans les années 1970 et 1980, et continue encore d’animer le quartier.

 

 

Attirant irrésistiblement les personnes en quête d’expression de soi, SoHo s’est alors imposé comme le berceau de l’avant-garde pour la musique, le cinéma, la mode ou l’art. Sans oublier la littérature.

C’est cette dernière facette du patrimoine créatif de SoHo que Gucci a choisi de mettre à l’honneur en ouvrant le Gucci Wooster Bookstore. Inspiré des charmantes petites librairies indépendantes de New York, le nouveau Gucci Wooster Bookstore émerveillera les véritables âmes littéraires d’aujourd’hui. La librairie promet enchantement, suspens et découverte de soi à travers une minutieuse sélection d’ouvrages consacrés à l’art et à la photographie d’avant-garde. Ce nouvel espace parachèvera la vocation de Gucci Wooster, un lieu de rassemblement culturel où sont déjà organisés des dédicaces littéraires et des événements culturels connexes tant pour les habitants du quartier que pour les artistes.

 Afin de donner au Bookstore une personnalité unique et authentique, Gucci a demandé au fondateur de Dashwood Books, David Strettel, d’organiser la collection. Véritable institution du quartier de NoHo, Dashwood Books est une librairie en sous-sol spécialisée dans la photographie contemporaine. Créée en 2005 par David Strettel, ancien directeur culturel de Magnum Photos, la librairie abrite de somptueux ouvrages publiés par des galeries, des maisons d’édition ou des musées de renommée internationale. C’est David Strettell en personne qui approvisionnera les quelque 2 000 références destinées à la vente. La sélection comprendra aussi bien des ouvrages neufs, d’occasion ou rares, que des éditions épuisées, et sera continuellement renouvelée en fonction des projets saisonniers et des inspirations de Gucci. Par ailleurs, les visiteurs pourront découvrir une gamme éclectique et sur mesure de magazines de niche mettant en lumière de nombreux domaines : mode, style de vie, culture jeune, art, architecture et décoration intérieure, illustration, design et photographie. Les étagères du Gucci Wooster Bookstore feront également la part belle aux travaux de nombreux Amis de la Maison, Petra Collins, Ari Marcopoulos, Ryan McGinley, Martin Parr et Florence Welch, pour ne citer qu’eux.

 

 

 

Les clients pourront déambuler librement entre la nouvelle librairie disposant de sa propre adresse et d’une entrée dédiée au 375 West Broadway, et l’espace existant, une disposition propice à la découverte transversale. Fidèle à l’esthétique du lieu, le Bookstore sera équipé d’anciens meubles en bois restaurés, tels que des bibliothèques ou encore une imposante table de lecture aux allures de pupitre. Enfin, le nouvel espace sera supervisé par la toute dernière sélection d’experts littéraires de Gucci, un bibliothécaire en chef ainsi que des lecteurs passionnés.

 À l’instar du célèbre Gucci Garden situé à Florence, Gucci Wooster proposera une gamme de souvenirs et de cadeaux : sacs en tissu, assortiments de crayons, cahiers et ruban adhésif, parmi une sélection de produits tous ornés de l’inscription graphique « 63 Wooster Gucci » et d’un motif bicolore vert et crème représentant l’architecture métallique emblématique du quartier de SoHo.

 Le nouveau Bookstore jouxtera la Screening Room, autre espace dynamique réservé à l’exploration culturelle et créative. Cette « Salle de Projection » met à l’honneur les réalisateurs indépendants, et notamment des documentaires nés de la collaboration entre Frieze et Gucci qui invitent à une immersion dans la house music newyorkaise des années 1980, l’acid house londonienne et le disco italien. Au cours des prochains mois, la Screening Room du Gucci Wooster proposera une rétrospective sur l’importance culturelle de SoHo dans les années 1970 et 1980 à travers une programmation spéciale de nombreux courts métrages ou séries vidéo. Ces documents sont, pour l’essentiel, le fruit de la collaboration entre Gucci et le SoHo Memory Project, dont la mission est de célébrer et de préserver l’histoire de Soho, et puisent leur inspiration dans l’important fonds d’archives numériques de cette institution. La rétrospective sera inaugurée par Crosby Street, un court-métrage réalisé par Jody Saslow. Y seront également projetés Homage A Anonymous Blocks: A Cinematic Ballet in Three Movements du réalisateur Jim Stratton, ainsi qu’une série de vidéos issues du projet ART/new york, produites et réalisées par Paul Tschinkel, résident historique de SoHo. Ces documentaires sont composés d’interviews avec des personnalités importantes de la communauté artistique newyorkaise, ainsi que des résidents du quartier qui ont vécu, travaillé et exposé leurs œuvres au cœur de la scène artistique de l’époque. Ces vidéos montrent notamment les artistes Jean-Michel Basquiat, Robert Mapplethorpe, Laurie Anderson, Nam June Paik et bien d’autres.

 Poursuivant son exploration culturelle au cœur même de cette ère qui fut prolifique pour l’art, la musique et l’image, Gucci s’est également associé au Roxy Cinema Tribeca. Grâce au soutien d’Illyse Singer, la Screening Room proposera une programmation consacrée au films expérimentaux, d’avant-garde et de la Nouvelle Vague signés par des réalisateurs newyorkais, et notamment Amos Poe, Edo Bertoglio, Maripol et Sara Driver.

 

 

#GucciWooster

Be first to comment