Le Club Ralph nous donnait rendez-vous à la fashion week de New York

Le créateur a inauguré à Wall Street samedi soir son tout nouveau Ralph’s Club, en présentant sa collection Printemps 2020 – dans ce bastion de la finance mondiale qu’est Wall Street.

 

Un jazz band de douze musiciens a installé l’ambiance, tandis que des dizaines de serveurs apportaient des cocktails spéciaux avec des noms comme Brown Derby ou Tequila Ricky. Les serviettes en tissu, les boîtes d’allumette et même les poches poitrines des serveurs en livrée arboraient le logo Ralph’s Club.

 

Finalement, Gigi Hadid a ouvert le bal en redingote argentée ultra glamour, portée sur un pantalon de smoking évasé avec une large ceinture, chaloupant entre les tables avant de se diriger vers le bar pour commander un cocktail.

Des vêtements classiques : des vestes de smoking en velours au drapé parfait, des tailleurs en laine anthracite divins, avec galon de gros-grain, des vestes classieuses associées à des jodhpurs ou encore des vestes en soie bleu cobalt.

 

Mais le tout était joliment mixé avec certains twists plus sexy de la saison, telle la coupe suggestive de cette robe fourreau de déesse en tulle brun-roux, portée par Bella Hadid, à la grâce féline, ou encore la brillante robe dos nu jaune canari vue sur une top blonde éblouissante, qui a coupé le souffle à pas mal de messieurs.

Dans une performance jazz électrique, Janelle Monáe a dansé sur les tables, balancé du champagne et s’est roulée par terre. Elle a même fait chanter Ralph en personne. Même si ce n’était que pour un soir, une chose est sûre, le Ralph’s Club aura eu un règne d’enfer.

Be first to comment