MARNI COLLECTION PREFALL 2019

«Les équipages […] naviguent dans des territoires inexplorés […]. Les deux navires sont bientôt bloqués, gelés et isolés […]. La vie dépend de l’abandon de l’ordre. Les armoires font de même ». (extrait contaminé d’un synopsis trouvé flottant).

Que se passe-t-il lorsque le contrôle rencontre l’abandon? Quand la rigueur accueille le chaos? De nouvelles espèces de vêtements apparaissent, se heurtant aux contraires dans des objets inattendus aux attitudes imprévisibles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une attaque sur le code de formalité.

La précision vue d’un point de vue non réglementé.

L’ordre est touché par le désordre pour se mettre en panne. Soigneusement, précisément.

Mods contre Hippies.

Pop, Quadrophenia et Psychedelia, coupés du folklore à la recherche de la connexion universelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la gauche: sac à chaussures et bottes Marni Attachè.

Les lignes nettes, les textures fermes et les grilles rigoureuses sont contaminés par des cuirs ourlés bruts, textures sauvages et décorations primitives, les surfaces solides laissant la place aux impressions psychotiques tourbillonnantes dans des teintes criardes.

Une confrontation entre l’opulent et le brut, avec une certaine concision.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite: boucles d’oreilles, ceinture et collier

Touches enfantines sur les bijoux trouvés, objets cosmiques dans les bijoux sculpturaux.

Les sacs donnent une structure, des bottes et des gants en cuir sauvage et derange métallisé.

Le rationnel et le primitif trouvent des moyens de cohabiter.

La formalité devient de travers.

Le code est cassé, mais en quelque sorte pur.

 

Be first to comment