CHANEL HAUTE COUTURE PRINTEMPS-ETE 2017: #HC17 #ChanelHauteCouture

Transposer l’atmosphère du 31 rue Cambon sans en calquer chaque détail. C’est l’envie qu’a eu Karl Lagerfeld pour présenter la collection CHANEL Haute Couture Printemps-Été 2017 au Grand Palais.

 

 

Dans un décor inspiré des années 30 et de l’Art déco, le cadre rappelle les miroirs dans lesquels se reflète le grand escalier menant aux salons Haute Couture de CHANEL. Cette fois, ce sont des canapés beiges qui y semblent démultipliés. Sur le même principe, un grand cylindre joue les kaléidoscopes au centre de la scène : devant lui, les mannequins semblent passer et repasser à l’infini, leurs silhouettes se reflétant également sur un carrelage de miroirs fumés et gravés du motif matelassé iconique.

Le cheveu plaqué et un haut-de-forme « aplati » basculé vers l’arrière, chaussée d’escarpins en cuir argent ou de cuissardes, l’allure est d’une féminité folle : épaules structurées, taille légèrement rehaussée et marquée, elle dévoile des hanches accentuées.

Une silhouette glamour renforcée par l’apparition de lignes droites ou tubulaires, l’audace de profonds décolletés et de bijoux de perles fantaisie transformés en bracelets de cheville. Aux côtés des blanc, argent et gris majeurs, la palette, chaque fois illuminée de notes métallisées, argentées, pailletées ou irisées, souffle elle aussi le chaud et le froid, courant des beige, rose, jaune, bleu et vert pastel jusqu’aux noir et marine.

 

Tout en délicatesse, les tailleurs de tweed à galons brodés se drapent à la taille, rehaussant ainsi la rondeur de leurs jupes tulipes. Trompant l’œil, ils deviennent des robes-manteaux, la veste semblant rentrée dans une jupe entravée. Au dos, les amples plis golf assurent un confort parfait. Tout aussi féminines et associées à des vestes en tweed, les robes à col officier ou lavallière s’habillent de tons iridescents. Les jupes et robes plissées sont associées à des manteaux en tweed irisé.

 

 

Le soir, les silhouettes s’habillent de radzimir, de satin duchesse, d’organza et de taffetas, de dentelles floquées et plastifiées, de tulle, de jacquard et de georgette. Les broderies de fleurs nacrées ou d’éclats de pierres facettées brillent sur des fourreaux et des robes à grands volumes réchauffées parfois d’étoles en tulle, plumes et dentelle. Les robes fourreaux s’enveloppent tour à tour de broderies miroir courant jusqu’au sol, de bandes de paillettes ornant de la dentelle ou de boules de plumes. Bustiers drapés brodés de fleurs et de feuilles en Rhodoïd, grandes jupes et robes de tulle, décolletés profonds et carrés s’ouvrant jusqu’à la naissance de la taille, boléros de marabout : une sensualité délicate et gracieuse s’empare de cette collection qui s’achève avec l’apparition de l’ambassadrice de CHANEL Lily-Rose Depp qui défile dans une robe de mariée tout en volants aériens d’organza rose pâle.

 

 

Ce mardi 24 janvier, les ambassadeurs Vanessa Paradis, Anna Mouglalis, Caroline de Maigret, Alma Jodorowsky, G-Dragon et Shin Hye Park, la chanteuse Cécile Cassel, l’actrice anglaise Lucy Boynton ainsi que les actrices françaises Laura Smet, Céline Sallette et Karidja Touréétaient présents au Grand Palais pour applaudir la collection Haute Couture Printemps-Été 2017 de CHANEL.

 

Be first to comment