Lady Dior Art #2

EMBLÉMATIQUE ET VÉRITABLE MYTHE, INSPIRÉ PAR LA HAUTE COUTURE : LE SAC LADY DIOR EST NÉ DANS LES ATELIERS DE LA MAISON EN 1995, ET RENDU CÉLÈBRE LORSQUE LA PRINCESSE DIANA S’EST EMPARÉE DE CET ACCESSOIRE UNIQUE AU COURS D’UNE VISITE À PARIS. LIGNE ARCHITECTURALE, CHARMS MÉTALLIQUES QUI ÉPELLENT LE NOM DIOR ET MOTIF CANNAGE ÉVOQUANT L’ASSISE DES CHAISES NAPOLÉON III DANS LESQUELLES CHRISTIAN DIOR INSTALLAIT SES INVITÉS LES JOURS DE DÉFILÉS… LE LADY DIOR PORTE EN LUI LE RAFFINEMENT CONTEMPORAIN DE LA MAISON.

 

SI LE LADY DIOR EST INTEMPOREL ET SOULIGNE LA MODERNITÉ DE LA MAISON, IL INVITE AUSSI À LA RÉINTERPRÉTATION ARTISTIQUE. L’ANNÉE DERNIÈRE, LA MAISON A CONVIÉ DES ARTISTES BRITANNIQUES ET AMÉRICAINS À DÉVOILER LEUR VISION DU SAC DANS DES ÉDITIONS LIMITÉES. SUITE AU SUCCÈS DU PROJET DIOR LADY ART, LA MAISON A, CETTE ANNÉE, FAIT APPEL À DIX ARTISTES ISSUS DU MONDE ENTIER, D’ORIGINES ET ÂGES DIFFÉRENTS, AFIN DE RÉINVENTER LE SAC À MAIN. LA MAISON A UNE NOUVELLE FOIS DONNÉ CARTE BLANCHE AUX ARTISTES AFIN QU’ILS TRANSPOSENT, LE PLUS FIDÈLEMENT POSSIBLE, LEUR IDÉE CRÉATIVE EN LANGAGE MAROQUINIER. AINSI, LEURS UNIVERS ET LEURS DEMANDES ONT REPOUSSÉ LES LIMITES DU SAVOIR-FAIRE DES ATELIERS DE LA MAISON. TOUT, DEPUIS LE TISSU JUSQU’AUX CHARMS, EN PASSANT PAR LA TAILLE, LA COULEUR, LA DÉCORATION, LES ANSES ET LE CANNAGE, A ÉTÉ AJUSTÉ EN FONCTION DES ENVIES ET DES INSPIRATIONS DES ARTISTES, QUI ONT PU LAISSER LIBRE COURS À LEUR IMAGINATION. LES MODÈLES SERONT PRÉSENTÉS LORS D’ÉVÉNEMENTS EXCLUSIFS ORGANISÉS PAR LA MAISON.

 

AVEC SES INSTALLATIONS ÉPOUSTOUFLANTES, LA SCULPTRICE LEE BUL, ORIGINAIRE DE SÉOUL, S’INTÉRESSE À LA MANIÈRE DONT UNE INTERPRÉTATION VISIONNAIRE ET LES NOTIONS DE PROGRÈS FAÇONNENT LA STRUCTURE DU MONDE, AUJOURD’HUI COMME DEMAIN. AYANT RÉGULIÈREMENT COLLABORÉ AVEC LA MAISON (SES ŒUVRES SONT EXPOSÉES AU SEIN DES BOUTIQUES DIOR DE SÉOUL, LONDRES ET LOS ANGELES), ELLE S’EST AVENTURÉE DANS UN TRAVAIL PARTICULIÈREMENT COMPLEXE POUR CONCEVOIR SON SAC LADY DIOR. IL A FALLU, EN EFFET, PLUS DE SOIXANTE ESSAIS POUR PARVENIR À CONFECTIONNER CE SAC DE TAILLE MOYENNE. DE STYLE INDUSTRIEL, IL EST DOTÉ D’UNE DOUZAINE DE MIROIRS MINUSCULES EN PLEXIGLAS ORIENTÉS DANS TOUTES LES DIRECTIONS DE FAÇON À ÉVOQUER UN GRAND MIROIR BRISÉ. AVEC SES POIGNÉES BLANCHES ET ARGENTÉES ET SES CHARMS ARGENTÉS, CETTE NOUVELLE INTERPRÉTATION DU SAC EMBLÉMATIQUE PAR LEE BUL DONNE LA SENSATION D’UNE EXTRÊME BEAUTÉ, TRÈS RECHERCHÉE ET EMPREINTE D’UNE AURA EXCEPTIONNELLE : UNE CRÉATION COMPLEXE ET RAYONNANTE, À L’IMAGE DES ŒUVRES DE CETTE ARTISTE.


JOHN GIORNO EST UN PERSONNAGE INCONTOURNABLE DE LA SCÈNE ARTISTIQUE AMÉRICAINE DEPUIS PLUS DE SOIXANTE ANS. ASSOCIÉ À DE NOMBREUSES FIGURES IMPORTANTES, DONT ANDY WARHOL ET LES ÉCRIVAINS DE LA BEAT GENERATION, LE STUDIO DE JOHN GIORNO, SITUÉ DANS LA RUE BOWERY À MANHATTAN, EST LE LIEU OÙ MARK ROTHKO PEIGNAIT ET OÙ VIVAIT WILLIAM S. BURROUGHS. MAIS C’EST À SA POÉSIE RÉALISTE ET RÉVOLUTIONNAIRE QU’IL DOIT SA CÉLÉBRITÉ. POUR SON INTERPRÉTATION EXCLUSIVE DU LADY DIOR, L’ARTISTE A CRÉÉ DEUX SACS GRAPHIQUES DE TAILLE MOYENNE, DÉCORÉS DE VERS EXTRAITS DE SES ÉCRITS. L’UN AFFICHE LA PHRASE « WE GAVE A PARTY FOR THE GODS AND THE GODS ALL CAME » ET L’AUTRE « YOU GOT TO BURN TO SHINE ». L’UNE DES FACES DU SAC DÉVOILE CES QUELQUES MOTS EN CARACTÈRES NOIRS, TANDIS QU’ILS SONT INSCRITS, DE L’AUTRE CÔTÉ, EN CARACTÈRES BLANCS. L’IDÉE DE JOHN GIORNO EST QU’UNE FEMME PEUT SE SENTIR FORTE À CERTAINS MOMENTS ET PLUS RÉSERVÉE À D’AUTRES. LES CRÉATIONS SONT DOTÉES DE POIGNÉES AUX COULEURS DE L’ARC-EN-CIEL QUI SE MARIENT PARFAITEMENT AVEC LES NUANCES DU CORPS DU SAC.

 

SANS DOUTE PLUS CONNU POUR SES SCANS D’OBJETS DE LA VIE DE TOUS LES JOURS ORGANISÉS SELON LEUR FORME ET LEUR COULEUR, CET ARTISTE MULTIMÉDIA DE PÉKIN NE CESSE DE SE REMETTRE EN QUESTION ET DE RÉINTERPRÉTER LES RÈGLES TRADITIONNELLES DE LA TECHNIQUE, DE LA PRODUCTION ET DES ROUTINES DU QUOTIDIEN. ADMIRÉ POUR SON ART D’OUTREPASSER LES LIMITES DES MÉDIAS TRADITIONNELS, HONG HAO A DEPUIS RELEVÉ LE DÉFI ET TRANSPOSÉ SES ŒUVRES SUR DEUX SACS À MAIN LADY DIOR EN ÉDITION LIMITÉE. SUR LE PREMIER, DE TAILLE MOYENNE, FIGURE UNE CARTE DU MONDE, RÉINVENTÉE. EN ÉCHANGEANT LES COULEURS DE LA MER ET DE LA TERRE (VERT ET BLEU, BLEU ET VERT) ET EN MODIFIANT LE NOM DES OCÉANS ET DES MASSIFS MONTAGNEUX, L’ARTISTE NOUS FAIT REDÉCOUVRIR LE MONDE PAR LE BIAIS D’UNE VISION INVERSÉE. LA TECHNIQUE DE COUTURE À RELIEF PERMET ÉGALEMENT DE RESSENTIR SOUS LES DOIGTS LES ALTITUDES DES DIFFÉRENTS PAYS. SUR LE SECOND SAC, L’ARTISTE A PLACÉ QUELQUES-UNS DE SES OBJETS SCANNÉS QUI CONFÈRENT UN EFFET POP ART À LA CRÉATION TOUT EN CONSERVANT UNE ALLURE SOPHISTIQUÉE GRÂCE À LA QUALITÉ DES DIVERS MATÉRIAUX. LES DEUX SACS SONT ASSORTIS DE CHARMS ARGENTÉS QUI ÉPELLENT LE NOM DIOR.

 

NÉ EN ALLEMAGNE, FRIEDRICH KUNATH A FAIT DE LOS ANGELES SON NOUVEAU TERRITOIRE ; C’EST LÀ QU’IL TROUVE SON INSPIRATION DANS LES PAROLES DE CHANSONS OU LES TITRES DE SPECTACLES, EN PASSANT PAR LE ROMANTISME ALLEMAND ET L’ART CONCEPTUEL. EN JUXTAPOSANT DES INFLUENCES D’APPARENCES SI DISPARATES, SON TRAVAIL CRÉE DES RELATIONS AMBIVALENTES QUI STIMULENT UNE RÉELLE EXPÉRIENCE ÉMOTIONNELLE. DANS L’UNE DE SES ŒUVRES LES PLUS CONNUES, IL A CRÉÉ UN ARC-EN-CIEL D’UNE COUCHE DE PEINTURE À L’HUILE ÉPAISSE, ÉTIRÉE DEVANT UN PAYSAGE ONIRIQUE À L’AQUARELLE. KUNATH A TRANSPOSÉ CETTE ŒUVRE REMARQUABLE DANS SA RÉINTERPRÉTATION DU LADY DIOR. SUR LE SAC À MAIN DE TAILLE MOYENNE, L’ARTISTE A IMAGINÉ UN EFFET PHOTOGRAPHIQUE REPRÉSENTANT UN COUPLE QUI S’EMBRASSE, AVEC DES POIGNÉES COMME DES ARCS-EN-CIEL. LA PHRASE « FUCK IT, I LOVE YOU » EST BRODÉE SUR LA DOUBLURE INTERNE DU SAC ET INSCRITE AU DOS D’UN CHARM EN FORME DE NUAGE. L’ARTISTE A DESSINÉ UN SAC ÉVOQUANT L’INSOLENCE ET L’IMPERTINENCE DE L’AMÉRIQUE DES ANNÉES 1970.

NAMSA LEUBA, ARTISTE HELVÉTO-GUINÉENNE, UTILISE LA PHOTOGRAPHIE POUR REMETTRE EN QUESTION LA MANIÈRE DONT LES IDENTITÉS AFRICAINES SONT PERÇUES EN OCCIDENT. À L’AIDE DE LA PERFORMANCE, DE LA MODE ET DU FILM DOCUMENTAIRE, ELLE EXPLORE SON HÉRITAGE, ET SURTOUT SES CÉRÉMONIES ET SES RITUELS, TOUT EN PORTANT UNE ATTENTION PARTICULIÈRE AUX GESTES ET ACCESSOIRES QUI Y SONT LIÉS. INSPIRÉ DE LA CULTURE NDEBELE (PEUPLE DU ZIMBABWE ET DU NORD-EST DE L’AFRIQUE DU SUD), LE CONCEPT ARTISTIQUE DE NAMSA LEUBA POUR SA COLLECTION DE SACS LADY DIOR A POUSSÉ LES ARTISANS DES ATELIERS MAROQUINIERS À DÉPASSER LES LIMITES DE LEUR SAVOIR-FAIRE POUR RÉPONDRE À SA VISION. SON SAC DE TAILLE MOYENNE SE DISTINGUE PAR UNE TECHNIQUE DE PIQÛRE COMPLEXE DANS LAQUELLE LE VISON, LES TISSUS FINS ET DE PETITES PERLES ONT ÉTÉ COUSUS ENSEMBLE COMME LES PIÈCES D’UN PUZZLE, POUR CONFÉRER AU SAC UNE APPARENCE « HIPPIE » DONT LA CRÉATION A DEMANDÉ, À ELLE SEULE, PLUS DE TROIS CENTS HEURES DE TRAVAIL. L’AUTRE MODÈLE, QUANT À LUI, A ÉTÉ TISSÉ DE LA MÊME MANIÈRE QUE DE NOMBREUX TEXTILES ANCIENS AFRICAINS. TOUS LES DEUX SONT COLORÉS ET ÉVOQUENT LA PALETTE DE COULEURS DE WILLEM DE KOONING ET LES CRÉATIONS DE CLYFFORD STILL. DANS SA RÉINTERPRÉTATION DU LADY DIOR, ELLE S’EST CONCENTRÉE SUR LA TEXTURE, LE SAVOIR-FAIRE ET, SURTOUT, LE MARIAGE DE CULTURES.

NÉE EN 1993, L’ARTISTE FRANÇAISE BETTY MARIANI REPRÉSENTE SON QUOTIDIEN, SA FAMILLE ET SES AMIS GRÂCE AUX TECHNIQUES DU STREET ART ET DU GRAFFITI. ELLE UTILISE LE COLLAGE, LA PEINTURE ET LE DESSIN POUR DÉSTRUCTURER L’UNIVERS DU QUOTIDIEN AFIN DE RÉVÉLER CE QUE LE « BANAL » A DE MAGIQUE. SON INTERPRÉTATION DU SAC LADY DIOR DE TAILLE MOYENNE EST RÉALISÉE À L’AIDE D’UN PROCÉDÉ DE TACHES DE COULEURS SUR UN VISAGE FÉMININ. COMME SI L’ON AVAIT JUSTE « MARQUÉ » LE SAC, ELLE JOUE AVEC LA BRODERIE AFIN D’APPORTER DU RELIEF À CET IMPRIMÉ, COMME SI PLUSIEURS PERSONNES AVAIENT PARTICIPÉ À LA DÉCORATION DU SAC ; CETTE IDÉE RAPPELLE L’UNIVERS DU GRAFFITI, LORSQUE PLUSIEURS ARTISTES CONTRIBUENT À LA MÊME ŒUVRE MURALE. LA VISION DE BETTY MARIANI DU SAC ICONIQUE EST UNE VISION DE LA FOLIE ET DU CHAOS, QUI SE MARIE MIRACULEUSEMENT À LA BEAUTÉ TRADITIONNELLE.

IL EST IMPOSSIBLE DE RÉSUMER L’UNIVERS DE SPENCER SWEENEY, INSTALLÉ À NEW YORK, PARCE QU’IL EST À LA FOIS UN ARTISTE VISUEL, MAIS AUSSI PERFORMEUR, MUSICIEN, PRODUCTEUR DE THÉÂTRE MUSICAL EXPÉRIMENTAL ET CEINTURE NOIRE D’AÏKIDO. SES NOMBREUX TALENTS RESSORTENT DANS SES ŒUVRES, QUI EXPRIMENT UN PERPÉTUEL DÉSIR DE MOUVEMENT, DE CONTRADICTION ET DE RÉVOLUTION ESTHÉTIQUE. POUR SA LIGNE DE LADY DIOR EN ÉDITION LIMITÉE, IL A CRÉÉ DEUX PETITS SACS, UN SAC DE TAILLE MOYENNE ET UN GRAND SAC, DOTÉS CHACUN D’UN DESIGN UNIQUE : DES VISAGES, DES EMPREINTES DE MAINS ET UN GRAND ŒIL CURIEUX SONT PARMI LES REPRÉSENTATIONS LES PLUS ÉVIDENTES. LES ŒUVRES SEMBLENT « INACHEVÉES » POUR QUE LEUR PROPRIÉTAIRE AIT LE SENTIMENT DE PARTICIPER AU PROCESSUS DE CRÉATION EN LES PORTANT JOUR APRÈS JOUR. SUR CERTAINS MODÈLES, PAR EXEMPLE, ON DISTINGUE DES COUPS DE PINCEAU ET DES PIGMENTS EN RELIEF. SUR D’AUTRES, LES POIGNÉES SEMBLENT SE CONFONDRE AVEC LE CORPS DU SAC, TOUS DEUX RECOUVERTS DE GRAFFITI QUI PARAISSENT, PRESQUE, S’ÉTENDRE JUSQU’AU BRAS DE CELUI QUI LE PORTE. TOUS LES SACS SONT BRODÉS À LA MAIN, ET CHACUN PORTE LA SIGNATURE DE L’ARTISTE DISSIMULÉE.

TRÈS APPRÉCIÉ DANS LE MONDE DES ARTS ET DE LA MODE, L’ARTISTE AMÉRICAIN JACK PIERSON CRÉE DES ŒUVRES CHARGÉES D’ÉROTISME SUR DIVERS SUPPORTS PARMI LESQUELS LA PHOTOGRAPHIE, LES SCULPTURES DE MOTS ET LES INSTALLATIONS. SES ŒUVRES SONT EMPREINTES DE NOSTALGIE TANDIS QU’IL SE DÉGAGE SOUVENT DE SES PHOTOGRAPHIES UNE AURA DE SÉDUCTION. LOIN DE CHERCHER UNIQUEMENT À REPRÉSENTER DES VARIATIONS TRADITIONNELLES DE L’AMERICAN DREAM, L’ARTISTE EXPLORE LE REVERS DU CONCEPT ET TEND À EXPRIMER CE QU’IL APPELLE « LA TRAGÉDIE INHÉRENTE À LA POURSUITE DU GLAMOUR ». CETTE IDÉE SE RETROUVE DANS SES DEUX SACS LADY DIOR AU DESIGN INSPIRÉ DE DESSINS CRÉÉS AU COURS D’UN SÉJOUR À PARIS : DES MASSES ET TOURBILLONS ENVOÛTANTS AUX TONS ARGENTÉS ET GRIS. LE SAC DE TAILLE MOYENNE EST IDÉAL POUR LA JOURNÉE AVEC SES ANSES ORANGE ÉLECTRIQUE ET SES CHARMS RÉALISÉS SUR MESURE, À L’ESTHÉTIQUE ART DÉCO. L’AUTRE EST SON OPPOSÉ PARFAIT POUR LE SOIR : AVEC DES BRODERIES DE FILS DORÉS ET ARGENTÉS, IL DEVIENT CLASSIQUE, PRESQUE VINTAGE. À L’IMAGE DE SON TRAVAIL, LA VISION DE JACK PIERSON POUR LE SAC ICONIQUE DE LA MAISON ÉVOQUE DES SENTIMENTS À LA FOIS ÉPHÉMÈRES ET ÉTERNELS.

 

IL EST IMPOSSIBLE DE RÉSUMER L’UNIVERS DE SPENCER SWEENEY, INSTALLÉ À NEW YORK, PARCE QU’IL EST À LA FOIS UN ARTISTE VISUEL, MAIS AUSSI PERFORMEUR, MUSICIEN, PRODUCTEUR DE THÉÂTRE MUSICAL EXPÉRIMENTAL ET CEINTURE NOIRE D’AÏKIDO. SES NOMBREUX TALENTS RESSORTENT DANS SES ŒUVRES, QUI EXPRIMENT UN PERPÉTUEL DÉSIR DE MOUVEMENT, DE CONTRADICTION ET DE RÉVOLUTION ESTHÉTIQUE. POUR SA LIGNE DE LADY DIOR EN ÉDITION LIMITÉE, IL A CRÉÉ DEUX PETITS SACS, UN SAC DE TAILLE MOYENNE ET UN GRAND SAC, DOTÉS CHACUN D’UN DESIGN UNIQUE : DES VISAGES, DES EMPREINTES DE MAINS ET UN GRAND ŒIL CURIEUX SONT PARMI LES REPRÉSENTATIONS LES PLUS ÉVIDENTES. LES ŒUVRES SEMBLENT « INACHEVÉES » POUR QUE LEUR PROPRIÉTAIRE AIT LE SENTIMENT DE PARTICIPER AU PROCESSUS DE CRÉATION EN LES PORTANT JOUR APRÈS JOUR. SUR CERTAINS MODÈLES, PAR EXEMPLE, ON DISTINGUE DES COUPS DE PINCEAU ET DES PIGMENTS EN RELIEF. SUR D’AUTRES, LES POIGNÉES SEMBLENT SE CONFONDRE AVEC LE CORPS DU SAC, TOUS DEUX RECOUVERTS DE GRAFFITI QUI PARAISSENT, PRESQUE, S’ÉTENDRE JUSQU’AU BRAS DE CELUI QUI LE PORTE. TOUS LES SACS SONT BRODÉS À LA MAIN, ET CHACUN PORTE LA SIGNATURE DE L’ARTISTE DISSIMULÉE.

 

DAVID WISEMAN, INSTALLÉ À LOS ANGELES, TROUVE SON INSPIRATION DANS LA BEAUTÉ DE LA NATURE — FLEURS, FEUILLES, GLACIERS — QU’IL TRANSFORME EN CÉRAMIQUES, EN INSTALLATIONS, AINSI QU’EN OBJETS SELON UNE TECHNIQUE INCROYABLEMENT PRÉCISE ET DÉTAILLÉE. L’ARTISTE AMÉRICAIN A DÉJÀ COLLABORÉ AVEC LA MAISON : IL A SCULPTÉ CINQ CENTS CLOCHETTES DE MUGUET À LA MAIN POUR LA DÉCORATION DE LA BOUTIQUE DIOR À SHANGHAI AINSI QU’À TOKYO ET NEW YORK. SON BESOIN DE MAÎTRISER LES MÉTHODES DE CONFECTION ET LES MATÉRIAUX TRADITIONNELS POUR RÉALISER SES ŒUVRES CONFÈRE À SON TRAVAIL UNE UNITÉ PARTICULIÈRE. SA VISION POUR LES SACS LADY DIOR NE DIFFÉRANT PAS, IL A REPOUSSÉ LES LIMITES DU SAVOIR-FAIRE DIOR AFIN DE PROPOSER DEUX CRÉATIONS REMARQUABLES. LE SAC DE TAILLE MOYENNE A ÉTÉ RÉALISÉ DE FAÇON PARTICULIÈREMENT CLASSIQUE : ON Y RETROUVE LE GRIS DIOR DES BOUTIQUES DE LA MAISON ET LA MÊME TECHNIQUE TRADITIONNELLE DE COUTURE EMPLOYÉE POUR CONFECTIONNER LE SAC LADY DIOR. IL A CEPENDANT, AJOUTÉ À CETTE VERSION ORIGINALE DU SAC UN MOTIF FLORAL NATUREL AVEC DES CHARMS CRÉÉS UNIQUEMENT POUR CE MODÈLE : UN MUGUET EN PORCELAINE ET LAITON. LE PLUS GRAND SAC, QUANT À LUI, EST UNE REMARQUABLE PROUESSE TECHNIQUE. TOTALEMENT TRANSPARENT, IL EST FAIT DE CUIR PERFORÉ. LES DEUX SACS METTENT EN VALEUR L’AMOUR DE L’ARTISTE POUR LA NATURE AINSI QUE SON DÉSIR D’INVENTIVITÉ ET DE PERFECTION TECHNIQUE.

Be first to comment