LA VESTE BAR, ICÔNE ÉTERNELLE DE LA MAISON

Œuvre architecturale qui traverse les modes et les époques, symbole virtuose de l’élégance parisienne, la veste Bar scelle le succès de Christian Dior dès 1947.

Reconnaissable à l’extrême finesse de sa taille embrassée, à ses épaules douces, ses basques magnifiant le volume des hanches et sa gorge épanouie, elle exalte avec volupté les courbes féminines. Ode à la sensualité et au désir, la veste Bar incarne à elle seule la révolution du New Look. Immortalisée sur les quais de Seine, par le photographe Willy Maywald, dans un cliché qui fit le tour du monde, ou sublimée par Marion Cotillard face à l’objectif de Jean Baptiste Mondino, cette figure majeure de l’histoire de la couture révèle, saison après saison, son essence atemporelle.

Revisité par les différents Directeurs Artistiques, cet emblème stylistique trouve dans les créations de Maria Grazia Chiuri, l’identité et l’audace uniques qui le caractérisent. Cette pièce culte est au cœur de la collection permanente de la Maison baptisée 30 Montaigne. Détournée, modernisée sans cesse au gré des inspirations, la veste Bar se réinvente ainsi pour la collection prêt-à-porter automne hiver 2019-2020 à travers des lignes plus masculines, à carreaux, aux effets denim. Elle se pare de tweed granité noir lors du défilé haute couture automne hiver 2019-2020. Avec grâce, cette silhouette chère à Christian Dior renaît par une prouesse technique dans laquelle les coutures s’effacent dans un jeu de drapés, témoignage du savoir-faire d’excellence des ateliers de la Maison.

Quintessence du tailoring Dior, la veste Bar semble moulée sur les corps des femmes. C’est une épure qui appelle les réinterprétations comme en témoignent les passionnantes collaborations souhaitées par Maria Grazia Chiuri lors de la collection croisière 2020, avec les artistes Mickalene Thomas et Grace Wales Bonner. Cette dernière, mélangeant crochet et broderies des Caraïbes, en soie et en raphia tissé à la main, a conjugué les nuances vives et chaudes avec la profondeur du noir, parfaite alchimie du masculin et du féminin. Quant à Mickalene Thomas, plasticienne afro-américaine dont le travail fait référence aux grands peintres européens, d’Ingres à Manet, elle a insufflé à ses courbes emblématiques l’esprit de ses fascinants collages colorés.

Reflet de l’ultra-modernité visionnaire de Christian Dior, la veste Bar transcende plus que jamais les générations et affirme son statut d’icône éternelle.

Be first to comment