La maison Prada ne sera pas vendue

L’administrateur délégué de Prada, Patrizio Bertelli, a exclu que la famille contrôlant le premier groupe de luxe italien puisse vendre sa participation et il a déclaré que son fils Lorenzo pourrait un jour le diriger.

 

 

Patrizio Bertelli, CEO de la maison Prada et mari de Miuccia Prada, petite-fille du fondateur de la griffe, a récemment affirmé qu’il était exclu que la famille qui contrôle le plus important groupe de luxe italien puisse céder sa participation, rapporte Reuters. « Nous ne vendons pas, nous ne vendrons jamais » a martelé Patrizio Bertelli lors de l’inauguration d’une nouvelle usine en Toscane, mettant ainsi un terme aux allégations selon lesquelles le groupe serait à la recherche d’un repreneur. L’entrepreneur, âgé de 72 ans, a également indiqué que son départ à la retraite n’était pas encore à l’ordre du jour.

Par ailleurs, le chef d’entreprise a indiqué avoir mis en place un plan de succession, dans le cadre duquel Lorenzo, le fils aîné de Patrizio Bertelli et Miuccia Prada, pourrait potentiellement reprendre les rênes du groupe familial, et aurait déjà commencé à travailler au sein du département numérique du groupe.

Si Lorenzo Bertelli s’est montré « le plus intéressé » pour intégrer le groupe Prada, son implication et sa trajectoire au sein de l’entreprise, restent encore « à définir ».

 

Be first to comment