La maison Chanel investit dans la haute horlogerie suisse

Chanel a annoncé ce lundi 17 septembre 2018, avoir pris une participation minoritaire dans la manufacture suisse Montres Journe SA, renforçant ses positions dans l’horlogerie helvétique.

 

 

Située à Genève cette manufacture conçoit, développe et fabrique l’intégralité de ses mouvements, boîtiers et cadrans et limite volontairement sa production à 900 montres par an afin de préserver l’exclusivité des modèles. Ses garde-temps sont vendus plusieurs dizaines de milliers de francs suisses.

 

 

François-Paul Journe naît en 1957 et grandit à Marseille avant d’entrer à l’école d’horlogerie en 1972. La richesse des sciences horlogères nourrit sa créativité et sa curiosité et le conduit à poursuivre ses études à Paris où il obtient en 1976 son diplôme de l’École d’horlogerie de Paris. Aux côtés de son oncle, célèbre restaurateur d’horlogerie ancienne, François-Paul Journe poursuit ses explorations horlogères. En 1982, l’horloger achève la fabrication de sa première montre de poche à tourbillon avec remontoir d’égalité. Il ouvre enfin son propre atelier en 1985, rue de Verneuil à Paris.

Le créateur François-Paul Journe est d’abord un historien de l’horlogerie qui a décortiqué des centaines de montres et observé de près le savoir-faire du XVIIIe siècle. Ses première montres il les a créées pour des collectionneurs avant de lancer sa maison en 1999.  Depuis, il a multiplié les récompenses et les innovations. Pour s’offrir une montre FP Journe, les connaisseurs sont prêts à dépenser entre 30 000 et 680 000 euros.

L’arrivée de Chanel est un bon signe, et pour la marque et pour les collectionneurs. En effet, le groupe de luxe appartenant aux frères Wertheimer a la réputation de respecter les entreprises dans lesquelles elle investit. Comme par exemple, Bell & Ross ou Romain Gauthier mais également comme toutes les entreprises souvent artisanales de la mode (Massaro, Lesage, Michel, pour ne citer que ces dernières.) dans lesquelles Chanel a injecté des fonds sans dénaturer leur image, leur savoir-faire et leur fonctionnement.

Be first to comment