LA FEMME J’ADORE, PLUS ICONIQUE QUE JAMAIS.

LA FEMME J’ADORE POURSUIT SON HISTOIRE EN IMAGES.

 

 

POUR ELLE, UN NOUVEL UNIVERS SAISISSANT DE BEAUTÉ ET DE SENSUALITÉ NAIT, IMAGINÉ PAR LE RÉALISATEUR ROMAIN GAVRAS AUTOUR DE CHARLIZE THERON, PLUS ICONIQUE QUE JAMAIS. UN MONDE DANS LEQUEL INGRES RENCONTRE KANYE WEST, OÙ HOLLYWOOD RENAÎT DANS LA MAJESTÉ D’UN DÉCOR GIGANTESQUE, BÂTI À LA DÉ-MESURE DE J’ADORE. UNE AUDACE GRANDIOSE QUE SEULE UNE MAISON COMME DIOR PEUT ENCORE CONVOQUER.

LE TABLEAU S’OUVRE, LASCIF ET SENSUEL, INFINIMENT LUXUEUX. UN DÉCOR FURIEUSEMENT MODERNE DE HAMMAM SE DÉPLOIE, MONUMENTAL ET POURTANT INTIME. LA FEMME J’ADORE Y APPARAÎT MAIS ELLE N’EST PLUS SEULE, UNE COHORTE DE BEAUTÉS PLURIELLES L’ACCOMPAGNE.

DORÉES POUR SE FAIRE ADORER, ELLES SONT ENSEMBLE POUR FAIRE CORPS, POUR ÊTRE LIBRES ET FORTES. UN RÊVE D’ODALISQUES ALANGUIES ET TROUBLANTES, DÉTERMINÉES ET RÉUNIES.

TOUTE LA LÉGENDE DE J’ADORE SE CONCENTRE DANS CET INCROYABLE GYNÉCÉE. FILMÉE COMME UNE HÉROÏNE, CHARLIZE THERON INCARNE L’ÉTERNITÉ D’UNE FÉMINITÉ PICTURALE.

TÊTE HAUTE, ENTOURÉE DE SES ALLIÉES, ELLE ENTAME SA MARCHE CONQUÉRANTE. CAR DÉSORMAIS, ELLE ÉPOUSE L’IMMÉDIATETÉ D’UNE ÉPOQUE OÙ LES FEMMES SAVENT QU’ELLES SONT PLUS FORTES ENSEMBLE.

J’ADORE, FÉMININ PLURIEL.

#diorjadore

Be first to comment