LA COLLECTION HOMME ÉTÉ 2021, INTITULÉE PORTRAIT D’UN ARTISTE

UNE CÉLÉBRATION DE L’IDENTITÉ ET DU POUVOIR MAGIQUE DE LA CRÉATIVITÉ. POUR SA COLLECTION ÉTÉ 2021, KIM JONES, LE DIRECTEUR ARTISTIQUE DES COLLECTIONS HOMME DE DIOR, A COLLABORÉ AVEC AMOAKO BOAFO – NÉ AU GHANA ET FORMÉ À VIENNE – AU GRÉ D’UN DIALOGUE CULTUREL, AUTHENTIQUE ET UNIVERSEL, INITIÉ DÈS 2019. LEUR RENCONTRE AU RUBELL MUSEUM, À MIAMI, FUT UN VÉRITABLE COUP DE FOUDRE ARTISTIQUE. DE CE LIEN FULGURANT EST NÉE UNE RÉELLE ADMIRATION MUTUELLE POUR LEURS VISIONS ET TRAVAUX RESPECTIFS.

LE CONTINENT AFRICAIN EST UNE SOURCE D’INSPIRATION CONSTANTE ET INFINIE POUR LA MAISON DIOR QUI A TISSÉ, DEPUIS DE NOMBREUSES ANNÉES, DES ÉCHANGES CAPTIVANTS AVEC SES ARTISANS ET ARTISTES AU NOM DE L’EXCELLENCE, DU MAROC À LA CÔTE D’IVOIRE. QUANT À KIM JONES, IL A VÉCU, DURANT SON ENFANCE, AU BOTSWANA, EN TANZANIE, EN ÉTHIOPIE, AU KENYA ET AU GHANA ; L’AFRIQUE ÉTANT, POUR LUI, UNE VRAIE MAISON DONT IL RESPECTE PROFONDÉMENT LES CULTURES ET LA NATURE ; UN LIEN INDÉFECTIBLE, UNE PASSION SINCÈRE. EN ÉCHO À CETTE ADMIRATION, KIM JONES A SOUHAITÉ METTRE EN LUMIÈRE LE TRAVAIL D’AMOAKO BOAFO ET SON REGARD SINGULIER – NOTAMMENT SUR LES MODES DE VIE CONTEMPORAINS DE LA CAPITALE DU GHANA, ACCRA, DOTÉE D’UN INESTIMABLE HÉRITAGE HISTORIQUE DÉDIÉ AU SAVOIR-FAIRE TEXTILE –, UNE ŒUVRE ENVOÛTANTE QUI FAIT DU QUOTIDIEN UNE AVENTURE EXTRAORDINAIRE.

SES EMBLÉMATIQUES PORTRAITS, BLACK DIASPORA, EXPLORENT SES PERCEPTIONS DE L’IDENTITÉ NOIRE ET DE L’IDÉE DE MASCULINITÉ. EXPRIMANT ET MÊLANT DIFFÉRENTES CULTURES, SES ŒUVRES D’ART SONT TRANSPOSÉES – DE MANIÈRE LITTÉRALE OU MÉTAPHORIQUEMENT – SUR LES SILHOUETTES EXALTANT LES TECHNIQUES ET L’HISTOIRE DE LA HAUTE COUTURE. UNE AUTRE FAÇON DE VOYAGER À TRAVERS LE MONDE.

CHACUNE DES PIÈCES EST UNE COLLABORATION, UN DIALOGUE. LES ŒUVRES INSPIRANTES D’AMOAKO BOAFO SONT AUTANT DE FONDATIONS ESSENTIELLES POUR CETTE COLLECTION. LEURS COULEURS VIVES CONTRASTÉES, PRESQUE SURRÉELLES, ILLUMINENT LES SILHOUETTES – DU JAUNE FLUO AU BLEU, DU CORAIL AU VERT – TANDIS QUE LES IMPRIMÉS SE PARENT DE MOTIFS GRAPHIQUES, SYMBOLES ESTHÉTIQUES DE L’ARTISTE. UN JACQUARD FIGURANT DES COUPS DE PINCEAU RÉINTERPRÈTE UNE PHOTOGRAPHIE – PRISE PAR KIM JONES – MONTRANT DES TOILES TEXTURÉES AU CŒUR DU STUDIO DU PEINTRE. EN ÉCHO À CETTE TRIDIMENSIONNALITÉ, LES TISSUS PRENNENT L’APPARENCE DE TABLEAUX, GRÂCE À UNE CONFECTION SOPHISTIQUÉE SUPERPOSANT DES IMPRIMÉS, DES MAILLES CÔTELÉES ET DES MOTIFS JACQUARD. SUR D’AUTRES MODÈLES – SUBLIMÉS PAR LES BRODERIES, LA MAILLE ET L’INTARSIA – LES TRAVAUX D’AMOAKO BOAFO HABILLENT VÉRITABLEMENT LE CORPS. SUBTILEMENT FUSELÉES, ÉPURÉES, LES SILHOUETTES ASSOCIENT L’INFLUENCE SPORTSWEAR AU TAILORING D’EXCEPTION DE LA MAISON.

DES LIENS INATTENDUS SE RÉVÈLENT AINSI ENTRE L’ARTISTE ET L’UNIVERS DE DIOR, REFLÉTANT LA PROFONDEUR ET LA RICHESSE DE SON PATRIMOINE. L’AMOUR QU’AMOAKO BOAFO VOUE AUX MOTIFS FOLIAIRES CÉLÈBRE LA FASCINATION DU COUTURIER-FONDATEUR POUR LES JARDINS ET LES FLEURS, LA PALETTE DE COULEURS AUDACIEUSES ÉVOQUANT L’IMAGINAIRE DIOR. CHAQUE SILHOUETTE

EST INSUFFLÉE DE L’ESPRIT FRANÇAIS DE LA HAUTE COUTURE ; CERTAINES PIÈCES SONT PONCTUÉES DES RAYURES DE LA MARINIÈRE OU ENCORE DU MOTIF DIOR OBLIQUE, BRODÉ DÉLICATEMENT SUR DU TULLE; LE SAVOIR-FAIRE DES ATELIERS VERMONT RENDANT HOMMAGE AUX ARCHIVES DE LA MAISON. LES CHAPEAUX, SIGNÉS STEPHEN JONES, REVISITENT QUANT À EUX LES BÉRETS BASQUES.

EN CETTE PÉRIODE PARTICULIÈRE, DIOR RÉINVENTE SA PASSION POUR L’EXCELLENCE AU GRÉ DE DIALOGUES CAPTIVANTS ENTRE LA MODE ET LA CRÉATION SOUS TOUTES SES FORMES, DE LA PEINTURE À L’ŒUVRE FILMÉE. AU CROISEMENT DE L’ART CONTEMPORAIN ET DU DOCUMENTAIRE, LE FILM RÉVÉLANT LA COLLECTION ÉTÉ 2021 SE PRÉSENTE EN DEUX PARTIES : UNE PREMIÈRE, ÉDITÉE PAR L’ARTISTE VIDÉO CHRIS CUNNINGHAM, QUI SIGNE AUSSI LA BANDE-SON, AVEC DES IMAGES TOURNÉES À LONDRES ET AU GHANA DANS LE STUDIO D’AMOAKO BOAFO ; UNE SECONDE RÉALISÉE PAR JACKIE NICKERSON DÉVOILANT LES CRÉATIONS DE KIM JONES.

DANS LE PROLONGEMENT DE CES RENCONTRES EFFERVESCENTES, DIOR PERPÉTUE SON ENGAGEMENT EN CÉLÉBRANT ET EN FAISANT RAYONNER PLUS QUE JAMAIS LES ŒUVRES DE JEUNES ARTISTES, UNE CONVICTION PASSIONNÉE HÉRITÉE DE CHRISTIAN DIOR LUI- MÊME. LA MAISON SOUTIENT AINSI ACTIVEMENT LES INITIATIVES ET L’IMPLICATION D’AMOAKO BOAFO AU GHANA POUR LA CRÉATION D’UNE RÉSIDENCE POUR JEUNES ARTISTES.

Commentez le premier !