J12 PARADOXE

Le noir.
Le blanc.
La céramique.

En l’an 2000, dans sa robe de céramique noire, blanche en 2003, la montre J12 révolutionne le monde de l’horlogerie. Elle est sacrée première icône horlogère du 21ème siècle.

Dès sa naissance, la J12 bouscule les codes.
Vingt ans plus tard, elle n’a rien perdu de son impertinence.

Le noir ? Le blanc ? En 2020 la J12 ne veut plus choisir.
Pour la première fois le noir et le blanc se rencontrent et fusionnent.
Sans se mélanger. Pour créer une ligne, un paradoxe.
Une silhouette. Une allure.
La J12 Paradoxe allie la lumière au mystère. Le jour à la nuit.
Dans un effet de manches, dont elle a le secret, elle se dévoile sous la couture d’une veste, le pli d’un chemisier, la ligne d’un poignet.

Son esthétique, unique, est un véritable défi technique qui repose sur la découpe et l’association de deux parties de carrures de céramique de dimension différente ; l’une de couleur blanche, l’autre de couleur noire, assemblées pour ne former qu’un seul et même boîtier.

Inrayable, la céramique ne se laisse pourtant pas tailler sans effort. Inattendue, cette opération n’en n’est pas moins complexe. Assurer une découpe parfaite – sans casser la matière – requiert une expertise particulière, totalement maîtrisée par la Manufacture de CHANEL en Suisse. Ces deux parties sont ensuite assemblées sur un support métallique dans lequel la glace de fond est chassée. Une mission minutieuse imaginée pour la J12 Paradoxe dont la fabrication nécessite par ailleurs le façonnage d’éléments bicolores spécifiques : le cadran et la lunette.

Le cadran tampographié se laisse couvrir intégralement de blanc puis de noir sur sa partie droite.
La bague de la lunette a été d’abord colorisée par tampographie en noir puis en blanc pour un rendu bicolore. Le noir doit pourtant se restreindre, s’effacer pour créer l’alignement parfait avec la ligne de fuite du bracelet en céramique blanche.
L’identité bicolore de la J12 Paradoxe se distingue complètement quand la montre est vue de face. Par anamorphose la démarcation entre le noir et le blanc est parfaite.


Le noir et le blanc au sein d’une même création.
Le noir contre le blanc. Le blanc tout contre le noir.

Be first to comment