GUCCI LANCE UN NOUVEAU PROJET COLLABORATIF AUTOUR DE LA MONTRE G-TIMELESS

Gucci a initié plusieurs projets collaboratifs et a partagé sa vision sur la toile. À présent, le directeur artistique de la Maison, Alessandro Michele, a invité de nombreux artistes du monde entier à exprimer leur manière singulière d’appréhender la montre automatique G-Timeless.

Alessandro Michele a demandé à différents artistes (illustrateurs, peintres et artistes numériques) de laisser libre cours à leur imagination pour créer des œuvres d’art mettant en scène divers modèles de la montre G-Timeless. Chaque artiste devait porter son interprétation personnelle et se concentrer sur l’élément qui rend la G-Timeless si spéciale : le motif de l’abeille, introduit par Gucci dans les années 1970, élément décoratif apposé sur les cadrans en pierres semi-précieuses, s’érige en pièce maîtresse et indique le passage des heures.

Ces artistes présentent une vraie diversité. Si certains, comme la chinoise Winnie Chi ou le britannique Kieron Livingstone, ont déjà collaboré avec Gucci, beaucoup sont des nouveaux venus : les londoniens Oh de Laval et Tishk Barzanji, le californien Balfua, l’espagnol David Macho et le russe Andrey Kasay. Les travaux pour ce projet de l’américaine Margot Ferrick et du britannique Cambo ont servi de teaser sur Instagram, accompagnés d’une animation de Winnie Chi. Bien que chaque artiste ait porté une vision toute personnelle, l’ensemble partage une atmosphère onirique, surréaliste, en symbiose avec l’éclectisme de Gucci.

La montre G-Timeless de Gucci possède un cadran en pierre semi-précieuse orné de l’abeille emblématique de la Maison, tandis que le fond transparent offre un aperçu des engrenages donnant vie à la montre. Il existe huit modèles Swiss Made de G-Timeless, dotés de boitiers de 38 mm ou 42 mm. Trois modèles allient un boitier en or 18 carats et un cadran en onyx noir, en œil-de-tigre ou en malachite. Cinq autres modèles comptent un boitier en acier et un cadran en lapis-lazuli ou en onyx noir.

#GucciTimepieces

Commentez le premier !