GUCCI ET ROMA CAPITALE ANNONCENT « RUPE TARPEA, BETWEEN LEGEND AND FUTURE »

Gucci annonce un projet culturel aux multiples facettes en collaboration avec Roma Capitale, le conseil de la Ville de Rome.

Pour le défilé Croisière 2020 qui a eu lieu aux musées du Capitole le 28 mai 2019, Alessandro Michele, directeur de la création de Gucci, avait choisi de poursuivre son dialogue avec le monde antique en s’inspirant d’un lieu lui rappelant son enfance. Situés sur la colline du Capitole, ces musées offrent un regard unique sur les siècles d’histoire de l’Antiquité romaine à travers une vaste collection d’œuvres antiques.

Promu par Roma Capitale, le projet culturel « Rupe Tarpea, between legend and future » s’appuie sur un partenariat entre Gucci et la Surintendance du patrimoine culturel du Capitole en vue de restaurer et préserver le jardin du Belvédère de la Villa Tarpea, mais aussi de réaménager les espaces verts de la roche de tuf du Capitole. Dans le cadre de ce projet, Gucci apportera une contribution de 1,6 million d’euros sur une durée de deux ans.

La roche Tarpéienne est une crête rocheuse située sur la face sud du Capitole. Jusqu’au premier siècle de notre ère, les traitres y étaient condamnés à mort et jetés du haut de la colline donnant sur le Forum Romain à titre d’expulsion symbolique de la ville. La crête principalement composée de tuf, une roche poreuse sculptée et creusée au fil des siècles, constitue aujourd’hui un site naturel unique.

La colline du Capitole revêt une importance extraordinaire, non seulement sur le plan archéologique et monumental, mais également paysager en raison de son positionnement exceptionnel au-dessus de la plus importante zone archéologique de Rome et de ses qualités naturalistes. La restauration de son système de végétation actuellement à l’abandon n’est donc pas qu’une simple opération d’entretien des espaces verts, mais une condition préalable essentielle pour pouvoir pleinement profiter de cet authentique symbole de Rome.

Le projet soutenu par Gucci implique l’entretien et la préservation des jardins existants qui sont fermés au public depuis des années. Il inclut les différents jardins en terrasse du Capitole, la valorisation des espaces verts de la colline, la restauration de plusieurs points de vue panoramiques aujourd’hui inaccessibles ou cachés par la végétation, ainsi que l’accessibilité au site et son utilisation.

Le planning des travaux qui prendront fin en 2021 est le fruit d’une approche modulaire qui permettra de rétablir progressivement l’accès aux différents espaces.

 

 

 

A travers ce projet, Gucci rend hommage à Rome et à ses trésors inestimables en mettant en valeur la beauté de l’un des plus riches sites historiques d’Italie et du monde entier.

Le choix des musées du Capitole s’inscrit dans la démarche adoptée par Gucci pour organiser les défilés Croisière de la Maison dans des lieux dotés d’une importance artistique et historique, comme précédemment à la Dia-Art Foundation à New York, au cloître de l’abbaye de Westminster à Londres, dans la galerie Palatine du palais Pitti à Florence et sur la promenade des Alyscamps à Arles.

Le soutien de Gucci au projet de restauration de la roche Tarpéienne s’ajoute à plusieurs autres initiatives de promotion du patrimoine artistique et culturel italien et international. Ces dernières années, celles-ci ont notamment inclus une contribution à Primavera di Boboli, un projet promu par le ministère italien des Biens et Activités culturels et du Tourisme avec le soutien de la Ville de Florence pour la restauration et la mise en valeur du patrimoine botanique du jardin de Boboli, ainsi que des collaborations avec les parcs archéologiques de Pompéi, Herculanum et Sélinonte visant à promouvoir et préserver ces sites antiques en attirant l’attention des nouvelles générations sur leur fascinante valeur historique.

« Le fait de pouvoir apporter une contribution civile à la ville éternelle, lieu de naissance de notre directeur de la création et site de notre bureau de création, est pour moi un immense honneur », a déclaré Marco Bizzarri, PDG de Gucci. « Alessandro et la modernité contemporaine de Gucci dialoguent constamment et quotidiennement avec le monde antique. C’est une conversation sans fin car nous sommes chaque jour confrontés à la présence intangible de notre patrimoine. Notre contribution à la restauration de la roche Tarpéienne afin de la rendre à nouveau accessible aux citoyens de Rome et à ses visiteurs est une infinie source de joie, pour moi comme pour tout le monde chez Gucci. »

« Je remercie Gucci pour ce geste d’amour envers la ville de Rome qui permettra de redonner ses lettres de noblesse à la roche Tarpéienne », a déclaré Virginia Raggi, maire de Rome. « Grâce à la précieuse synergie des secteurs public et privé, nous ajoutons une nouvelle pièce au puzzle qu’est la revalorisation de notre immense patrimoine historique, artistique et culturel – un trésor qui n’appartient pas qu’à Rome et à l’Italie, mais au monde entier. La roche Tarpéienne va reprendre vie, et avec le Forum Romain et le Colisée pour splendide toile de fond, elle s’imposera comme un site unique et inspirant pour accueillir d’importants événements culturels et artistiques. »

« Grâce à Gucci, la restauration de la colline du Capitole, concentration de toutes les périodes historiques de notre ville, va rendre le site entièrement accessible », a déclaré Maria Vittoria Marini Clarelli, surintendante du patrimoine du Capitole. « Les Romains et les touristes pourront profiter de magnifiques vues panoramiques depuis le sommet de la colline. »

Claudio Parisi Presicce, directeur des musées du Capitole, insiste sur l’importance cruciale de cette initiative : « La roche Tarpéienne est un site indissociable de la naissance et des premières étapes de l’histoire romaine. Sa restauration et la mise en valeur de tous les versants du Capitole permises par la contribution extraordinaire de Gucci vont approfondir nos connaissances sur ce grand monument et permettront enfin d’en profiter pleinement. » ww.museicapitolini.org

Be first to comment