Gucci dévoile sa campagne Printemps/Eté 2019

Cette saison, Gucci célèbre les débuts de la culture de la célébrité et l’âge d’or des comédies musicales hollywoodiennes dans une campagne haute en couleur qui déborde d’énergie et de bonne humeur.

 

 

Photographiée et réalisée par Glen Luchford, elle s’inspire de films tels Un Américain à Paris (1951), Tous en scène (1953), La Reine de Broadway (1944), La Joyeuse Parade (1954), Les Hommes préfèrent les blondes (1953) et Chantons sous la pluie (1952).

 

 

A travers une imagerie qui rappelle la splendeur des numéros de chant et de danse en Technicolor rendus célèbres par des artistes talentueux, cette campagne accorde la part belle à l’exubérance et au glamour. Des décors colorés aménagés d’immenses scènes et escaliers alternent avec des séquences oniriques plus surréalistes. Cette atmosphère de complicité ludique évoque la vision joyeuse des comédies musicales à succès des années 40 et 50.

 

 

Dans une autre série de photos, Gucci imite les visuels publicitaires en noir et blanc ultra stylisés que les grands studios utilisaient pour promouvoir leurs vedettes comme des exemples de perfection. Dans la comédie musicale de Gucci, différents personnages sont photographiés en noir et blanc comme des stars de cinéma, avec un éclairage spectaculaire qui rappelle les portraits de célébrités des années 30 et 40 au glamour détaché et plein d’élégance.

 

 

De plus, le film rend hommage au genre avec des personnages habillés en Gucci qui se lancent dans des numéros de claquettes, de chant et de danse synchronisée comme dans les chorégraphies exubérantes de l’époque. La bande-son reprend « There’s No Business Like Show Business », la chanson composée par Irving Berlin pour le musical de Broadway Annie du Far West et rendue célèbre par Ethel Merman dans le film La Joyeuse Parade.

 

 

Après un entracte, la caméra s’éloigne de l’action pour filmer des moments de vérité qui révèlent l’équipe technique du film et la mécanique en plateau : ces images des coulisses évoquent avec ironie le fait que les comédies musicales d’Hollywood parlaient souvent de l’industrie du spectacle en soi. Ces scènes permettent de découvrir d’autres personnages, par exemple les producteurs et les agents, tout en offrant un aperçu du grand casting éclectique réuni par Gucci pour mettre en scène cette grande production.

 

 

Les personnages de la campagne apparaissent aussi dans une série de vidéos où ils sont interviewés sur le tapis rouge d’une avant-première imaginaire de la comédie musicale de Gucci. On leur pose des questions sur eux et leurs tenues pendant qu’ils s’avancent vers la salle de projection. Le spectacle va commencer !

Be first to comment