Gift Giving by GUCCI

Gucci lance aujourd’hui sa campagne Gift Giving pour la saison des fêtes. La sélection Gift Giving de Gucci couvre de nombreuses catégories (sacs à main, bijoux, chaussures, T-shirts, porcelaine, mode pour enfant, etc.) et sera soutenue par une importante activité en ligne.

 

 

 

Des contenus interactifs spéciaux seront disponibles sur l’application Gucci, par exemple des filtres à utiliser pour personnaliser des photos, des cartes de vœux numériques à customiser et à envoyer, une version digitale interactive du livre Gift Giving, ainsi qu’un logiciel capable d’animer les vitrines Gucci quand les clients scannent le sticker collé sur la vitre. De plus, la page d’accueil de gucci.com sera temporairement consacrée à la promotion de la campagne, et les Gucci Art Walls de Milan et New York présenteront des illustrations inédites dédiées aux nouvelles lunettes de la Maison.

 

 

Des installations en vitrine contribueront aussi à donner vie à la campagne. Articulées autour d’un « temple » jaune festif et scintillant dédié à la générosité, avec un cadre en néon LED rose bonbon, les vitrines exposeront les produits Gift Giving de Gucci de façon surprenante et imaginative. Les temples – des placards géants à la décoration excentrique – présentent un texte extrait du « Triomphe de Bacchus et d’Ariane », célèbre poème de la Renaissance signé Laurent de Médicis. Des mannequins jaunes tournent sur eux-mêmes comme des figurines sur une grosse horloge, tandis qu’un décor jaune complémentaire avec murs lambrissés de bois et parquet brossés à la main contient toute cette mise en scène qui rayonne d’un éclat chaleureux envoûtant.

 

 

Au cœur de la campagne Gift Giving, un livre présente toute la série d’œuvres numériques créées par l’artiste espagnol Ignasi Monreal. Avec un récit en référence au mythe de la chute d’Icare, ce catalogue inclut des œuvres qui intègrent les produits de la sélection Gift Giving de Gucci : des sacs-ceintures encerclent une statue antique, de petits articles en cuir composent des interprétations contemporaines de natures mortes style Renaissance, un serpent royal s’enroule autour des jambes d’une fille chaussées de bottes, deux chatons avec lunettes de soleil émergent d’une chope Gucci recouverte de l’imprimé Herbarium vert, les sacs à bandoulière en chaîne sont suspendus sur un panneau routier.

 

 

« Je suis fasciné par l’histoire d’Icare, qui peut être lue comme une sorte de mantra », explique Ignasi Monreal. « Si vous volez trop près du soleil, vous vous brûlerez les ailes. Si vous volez trop bas, vous vous noierez dans la mer. Ça peut paraître absolument évident, mais je trouve ça assez intemporel et rassurant. Il faut trouver le juste équilibre pour atterrir de l’autre côté. Ce n’est pas de l’astrophysique, juste une délicatesse de la condition humaine. Bien sûr, Icare est un personnage très romantique qui symbolise la jeunesse et la beauté. C’est typiquement East London ! »

 

 

L’artiste espagnol avait déjà collaboré avec la Maison pour le projet #guccigram en 2015. Son travail a également été imprimé sur des T-shirts présentés lors du défilé de la collection Croisière 2018, pour laquelle une ligne spéciale de T-shirts et de sweatshirts à l’effigie des œuvres originales de Monreal a été conçue.

 

 

En septembre, Monreal a été invité à décorer les Gucci Art Walls de Milan et de New York pour le lancement du nouveau parfum Gucci Bloom. Il reprendra ce rôle de street artist en illustrant à nouveau ces deux murs pour promouvoir la campagne Gift Giving de la saison des fêtes.

 

Be first to comment