Dolce & Gabbana réinvente ses magasins parisiens.

Dolce & Gabbana s’apprête à réinventer ses magasins parisiens. La maison de luxe italienne poursuit à grand rythme la rénovation en profondeur de son réseau de vente en gestion directe via des boutiques « personnalisées » selon les villes où elles se trouvent. Lancé fin 2016, avec l’inauguration de la boutique milanaise de via Montenapoleone, réaménagée par le designer d’intérieur Gwenael Nicolas, le projet touche désormais Paris.

Il concerne les trois magasins que la marque détient dans la capitale, au 54 de l’avenue Montaigne, ainsi qu’au 3 et au 3/5 de la rue du Faubourg Saint-Honoré. Les trois points de vente ont été fermés, tandis qu’une boutique éphémère a été ouverte, le temps des travaux, au 39, rue François 1er, dans le VIIIème arrondissement. Leurs réouvertures sont programmées pour 2020.

Pour couvrir la façade du grand édifice de l’avenue Montaigne, les stylistes Domenico Dolce et Stefano Gabbana ont eu l’idée de lancer un concours auprès des étudiants de l’école Parsons Paris. L’équipe gagnante va voir son projet – le dessin d’une façade où l’on entrevoit à chaque fenêtre les différents métiers de la maison (tailleur, vendeur, mannequin, etc.) – reproduit sur une énorme bâche recouvrant le bâtiment.

Ouvert en 2007, le magasin de l’avenue Montaigne accueillait les collections féminines de Dolce & Gabbana. Le projet prévoit, entre autres, un agrandissement de l’espace. Il a été confié à l’architecte français Julien Rousseau, de l’agence Fresh Architectures. Ce dernier fait partie des architectes stars invités à repenser les boutiques de la griffe à travers le monde, de Londres à New York en passant par Saint-Barth.

La maison de luxe planche aussi sur la refonte de ses boutiques de la rue du Faubourg Saint-Honoré. Celle située au numéro 3, entièrement dédiée à ses collections féminines, avait été inaugurée en 2016, côtoyant la boutique homme ouverte en 2005 au numéro 3/5.

C’est Eric Carlson du cabinet parisien Carbondale, qui va piloter le projet. L’architecte a déjà été sollicité à plusieurs reprises par la griffe dans le cadre de la rénovation de son réseau de vente. Il a notamment signé les boutiques Dolce & Gabbana de Venise et Monte-Carlo, et plus récemment, la réouverture cette année des adresses italiennes de Piazza di Spagna à Rome et de Via della Spiga à Milan.

Be first to comment