Dior institut, une naissance très attendue

Entre le Plaza Athénée et Christian Dior, une histoire d’amour…

En 1913, le Plaza Athénée ouvre ses portes. En 1947, c’est le tour de la Maison Dior, sur la même Avenue Montaigne, sur la chaussée opposée. Les deux symboles du luxe à la française étaient faits pour se rencontrer… et se sont vite rencontrés. Christian Dior fréquente le palace pour y déjeuner avec ses meilleures clientes, pour y faire photographier ses modèles. Le nom qu’il donne à certaines de ses créations – Plaza, Athénée ou le tailleur Bar de 1947 – illustre ce lien étroit, qui a été perpétué depuis par d’autres créateurs ou égéries de la Maison Dior, de John Galliano à Monica Bellucci. Il s’est renforcé à la fin de l’année 2008 avec la création du Dior Institut au coeur du Plaza Athénée. Avec un objectif avoué, qui fut celui de Christian Dior : «rendre les femmes plus belles et plus heureuses…»

Marbre et tons argent

Le cadre est à la hauteur de la tradition des deux Maisons. On accède au Dior Institut par un escalier chargé d’histoire. Puis l’on emprunte une galerie voûtée, une perspective d’arcades ouvrant sur un bassin, surmonté d’une goutte de verre soufflé, pour atteindre les cabines. Celles-ci sont déclinées dans des tons argent, avec miroirs et table de diagnostic en marbre. Massage du dos, micro-abrasion, concentrés actifs anti-âge : le Dior Institut propose divers types de traitements. L’éventail se déploie des soins «Vie Active», dispensés en 75 minutes pour concilier cette pause délicieuse avec la vie professionnelle, jusqu’à «L’Or de Vie», un traitement réalisé en association avec le Château d’Yquem et sa vigne, l’une des plus renommées au monde. Une étape au sauna ou à la tisanerie permet de conclure de la meilleure manière ce moment de raffinement.    

Be first to comment