DIOR ET LE PLAZA ATHÉNÉE

30 Avenue Montaigne, 12 Février 1947. Pour son tout premier, défilé Christian Dior nomme déjà l’une de ses créations Plaza, comme un clin d’œil superstitieux au quartier qu’il a choisi pour établir sa maison de couture.
Le couturier, tombé   en arrêt des années auparavant devant l’hôtel particulier du 30 avenue Montaigne, s’est fait la promesse que s’il venait à créer sa maison ce serait  « là, et pas ailleurs ». Il aime cette avenue, d’une grande élégance, et si profondément parisienne. En 1946, l’hôtel particulier tant désiré se libère – c’est un signe –  et il s’y installe.
Déjà, Dior aime le Plaza Athénée. C’est à ses yeux l’un des plus beaux hôtels de la capitale, certainement le plus raffiné, avec ses stores rouges, ses balcons fleuris de géraniums, ses lettres d’or et la subtilité de son luxe. Il y déjeune d’ailleurs souvent et s’y sent chez lui- un autre chez lui tout près de son bureau et des ateliers. Ses mannequins posent régulièrement devant l’hôtel, et le bar, comble du chic parisien, lui inspire le légendaire tailleur Bar pour le printemps-été 1947 comme la tenue parfaite pour aller y boire un cocktail. La proximité de l’hôtel avec sa maison plaît  au couturier: mieux, c’est aussi pour cela qu’il a choisi de s’établir sur cette avenue. Il a rêvé d’une clientèle d’élégantes, cosmopolites, et  il a vu juste : les plus grandes stars, dont les grandes actrices américaines, descendent au Plaza. Ce qu’il ignore, c’est que bientôt,  comme Marlène Dietrich, elles y viendront pour la proximité du Palace avec la maison Dior.
Christian Dior, grand gourmand, est avant tout un gourmet. Il apprécie la grande cuisine autant que les recettes plus simples. S’il adore la cuisine française traditionnelle et se passionne pour elle, les influences culinaires exotiques piquent la curiosité de son palais. Fidèle à l’excellence dans tous les domaines, il est connu pour recevoir admirablement, et sa table jouit d’une superbe renommée.
Du 30 avenue Montaigne au 25 avenue Montaigne, c’est une relation d’amitié, de gourmandise, d’admiration réciproque qui dure encore aujourd’hui. Le chef étoilé Alain Ducasse s’est inspiré de la Cuisine Cousu-main, livre des recettes préférées de Monsieur Dior,  pour imaginer un dîner Dior au restaurant Le Relais Plaza de l’hôtel Plaza Athénée. Entre terre et mer, avec, en dessert, une pointe, légère, d’un exotisme doux.

 

1 2 3 4 5 6 7

 

« Outre son talent de couturier, Christian Dior était également un gourmet passionné qui apportait autant de soin à composer ses menus qu’à créer ses modèles. Je partage avec lui l’amour du beau et du bon. Ce menu lui rend hommage. » Alain Ducasse.

Be first to comment