Dior célèbre le nouvel an chinois

Pour célébrer le Nouvel An chinois, Maria Grazia Chiuri a réinterprété le fameux tissu iconique de Dior : la toile de Jouy, qui ornait la boutique « Colifichets » de la Maison, dès 1947, au 30, avenue Montaigne.

Sur cette toile emblématique, devenue code et signature de Dior, la Directrice Artistique a fait éclore des hortensias rouges, une évocation de la passion de Christian Dior pour cette couleur dont il disait qu’elle était « la couleur de la vie », et un hommage aussi à sa fascination pour les fleurs, qu’il considérait comme des créatures divines à l’image des femmes. Pour Monsieur Dior, la féminité était tout à la fois délicate, somptueuse et affirmée.

Symboles de la grâce, de la gratitude et de l’abondance, ces hortensias renouent également avec l’esprit superstitieux du couturier-fondateur, qui ne quittait pas ses porte-bonheur, dont certains étaient des fleurs. C’est ainsi qu’est née cette série de pièces uniques, poétiquement symboliques, au sein de la collection croisière 2019 de la maison Dior.

Be first to comment