Des vendanges très particulières…

Rentrée en beauté

Tous les deux ans, au mois de septembre, en même temps que les vignerons de Bourgogne ou du Bordelais, l’Avenue Montaigne fait ses propres vendanges. L’événement est désormais inscrit dans le calendrier parisien comme la première grande soirée de la rentrée. Il s’agit bien sûr de vendanges figurées puisque l’on ne distingue pas de ceps de vigne dans la flore locale ! Pour les concepteurs de la manifestation, la réflexion de base était au fond fort simple. Qu’est-ce qui fait la gloire de la France à travers le monde ? Sa mode et son vin. Pourquoi ne pas regrouper ces deux expressions du luxe sur l’une des plus belles avenues du monde ? Le mariage a été consommé en 1990 et, depuis, ne cesse de se confirmer.

 

Vive le champagne !

Le principe est simple. Pour chaque édition des Vendanges, une trentaine de Marques de l’Avenue Montaigne invitent des producteurs vinicoles de toute première qualité. Ceux-ci fournissent les délicieux flacons – champagnes, sauternes, grands bourgognes

et bordeaux – pour des réceptions hautes en couleur. Celles-ci se tiennent dans les Maisons ou, parfois, dans des tentes éphémères montées à l’extérieur. Le décor de l’Avenue Montaigne et de la Rue François ‑ Ier est conçu par le Comité Montaigne et renouvelé pour chaque vendange avec des éclairages et des motifs originaux. Il y a quelques années, on put ainsi observer des obélisques…

 

 

Mondanités et générosité…

De la culture du vin à la culture tout court, il n’y a qu’un pas. C’est ainsi que le 7 septembre, avant de déguster de grandes bouteilles en admirant les collections exposées, on pouvait commencer par apprécier une exposition, inaugurée au même moment, de la photographe Marie-Paule Nègre sur les ateliers des artistes contemporains (à Drouot-Montaigne). Ensuite, d’Apostrophe à Zilli, qui s’est récemment installé Rue François ‑ 1er, la fête a battu son plein pendant plusieurs heures. Mais les préoccupations des présents n’étaient pas uniquement frivoles : la soirée a été l’occasion de réunir des fonds pour la Fondation des Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de

 

 

France, présidée par Madame Bernadette Chirac. De nombreuses personnalités, dont la chanteuse Marianne Faithfull ou l’actrice Anna Mouglalis, avaient répondu présent pour parrainer cette cause.

C’était un 7 septembre

La fête a lieu un jeudi mais les préparatifs débutent dès le dimanche précédent, créant une grande animation dans le quartier. Un tapis rouge, posé Avenue Montaigne et Rue François Ier, sert de fil conducteur. Un indicateur fort utile quand on sait que l’événement draine plus de 20 000 personnes ! Quelques Maisons sont des fidèles et participent à chaque édition. D’autres se réservent pour certaines occasions. En 2006, on a eu le plaisir d’enregistrer de nouvelles présences comme celle de Chloé. On a aussi renoué avec une tradition qui voyait les Vendanges être contemporaines de l’inauguration de la prestigieuse Biennale des antiquaires. Celle-ci ayant enfin retrouvé le Grand Palais restauré – tout proche de l’Avenue Montaigne – ce fut évidemment une occasion à ne pas manquer. Le 7 septembre 2006, c’est sûr, restera dans les annales.

 

 

 

 

Article(s) en relation :

20ème édition des Vendanges de L’Avenue Montaigne

Le comité Montaigne fait un don à Mme Chirac pour la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France

Be first to comment