The Female Divine au musée Rodin

Du 21 au 26 janvier 2020, l’installation de l’artiste américaine Judy Chicago « The Female Divine » sera exposée dans le jardin du musée Rodin, à l’occasion du défilé haute couture de Dior.

 

 

A l’invitation de Maria Grazia Chiuri pour son défilé haute couture printemps-été 2020, Judy Chicago a conçu un spectaculaire décor tel un lieu sacré aux messages engagés. La Directrice Artistique porte en effet une attention toute particulière à l’histoire de l’art féministe. Inspirations formelles mais aussi véritables collaborations créatives, ses échanges avec l’auteure nigériane Chimamanda Ngozi Adichie, la poétesse américaine Robin Morgan ou encore avec la plasticienne italienne Tomaso Binga ont constitué le point de départ de ses dernières collections.

 

 

Pour Maria Grazia Chiuri, la mode et ses médiatisations, dans le contexte contemporain, constituent un cadre singulier pour la transmission de récits qui dépassent les seuls vêtements. Du décor à la «mise en couture», chaque collection établit un discours riche de sens. Depuis son arrivée à la Direction Artistique des collections femme de la Maison, elle explore les différentes facettes d’une identité féminine, inclusive, plurielle et universelle, telle une réactualisation personnelle et militante de l’héritage de Dior. Ce nouveau dialogue s’inscrit donc pleinement dans cette démarche et offre à l’artiste, figure de proue de l’art féministe américain, l’occasion de produire une œuvre monumentale au cœur de Paris.

 

 

The Female Divine se conçoit comme une proposition : celle d’une histoire alternative qui aurait vu le principe matriarcal (observé par les anthropologues dans les sociétés jusqu’à l’âge de Bronze) se poursuivre jusqu’à nos jours. Judy Chicago nous invite ainsi à reconsidérer rôles et relations de pouvoir qui déterminent, par le prisme du genre, nos manières de vivre ensemble aujourd’hui. Cette structure architecturale anthropomorphe poursuit notamment le dispositif de l’une de ses pièces les plus marquantes The Dinner Party (1974-79), aujourd’hui présentée de manière permanente au Brooklyn Museum (New York, États-Unis).

 

 

Judy Chicago tient à remercier Maria Grazia Chiuri et Dior de lui avoir offert, à elle et à son mari, le photographe Donald Woodman, la plus grande opportunité créative de leur vie.

Be first to comment