Chanel offre un cadre idyllique de sable blanc, pour son défilé printemps-été 2019

Ce mardi 2 octobre 2018, CHANEL a transformé le Grand Palais en une plage de rêve.

 

 

Les couleurs sont lumineuses : jaune ensoleillé, sable doré, beige tan, rose, bleu, menthe glaciale et blanc nacré côtoient le bleu marine et le noir. Un imprimé parasol sur mousseline, des plumetis multicolores saupoudrés sur le tweed, des broderies de sable ou de coquillages: l’atmosphère est joyeuse.

 

 

L’allure est définie par une élégance sophistiquée au travers d’une sélection de matières courant du tweed à lamousseline, en passant par le crêpe, la dentelle, le sergé de coton, le denim, le cuir et la popeline.

 

 

Le tailleur s’appuie sur de nouveaux volumes : aux vestes à épaules larges et manches évasées répondent des jupes fendues sur le côté et ouvertes sur des minijupes, ou des pantalons oversized dézippés. Les combi-pantalons aux jambes XL tranchent avec les ensembles à veste courte ou blouson et petite robe de tweed. La vested’homme sort sur un cycliste à bustier ou un legging. Quant au denim, il s’affiche avec des cardigans cintrés ou des nageurs à l’épaule asymétrique.

 

 

Le jour comme le soir, les robes débardeur sortent en tweed blanc rayé ou brodé de parasols pailletés ou en tweed sable piqueté de sequins. D’autres sont nouées sur le buste à la manière d’un drap de plage et retenues par des bretelles colliers de coquillages. Des tuniques oversized à large encolure sont ouvertes dans le dos. En tweed menthe ou beige, en soie froissée sable doré, elles s’ouvrent sur un short assorti. Les rayures des cabines de plage s’affichent sur des robes superposées en crêpe georgette incrusté de jours échelles en dentelle. Une fluidité aérienne que l’on retrouve sur de longues robes en mousseline imprimée de parasols bicolores et sur un ensemble en dentelle. Semblable à une trainée de sable, une broderie de paillettes dorées dessine des sillages délicats sur un tailleur de tweed blanc nacré et sur des robes en crêpe georgette marine. Leciré des orages d’été est réinventé quant à lui à la façon d’un pardessus évasé en dentelle plastifiée.

Avec humour, Karl Lagerfeld détourne les robes cabines de plage ; devenues des « robes cabanes », elles s’habillent de tweed rose à plumetis multicolore et de volants de dentelle. Le soir, elles reviennent parées d’origamis de rubans de mousseline. Le créateur fait exploser un kaléidoscope de parasols pailletés sur une robe bustier et scintiller des palmiers pailletés sur une robe cage en mousseline noire. Une autre est ornée de nœuds et rubans de satin.

 

 


 

Sur les accessoires, CHANEL est scindé en deux syllabes distinctes. On se coiffe de casquettes à double visière, de grands chapeaux de paille frangée, on accumule les sautoirs, les pendentifs, les colliers de perles et on multiplie les manchettes XXL. Une décontraction accentuée par des mules à petits talons en plexiglas ou posées sur une semelle en liège.

 

 

Les sacs 11.12 s’habillent de tweed et de galons, ou de broderies parasols. Le BOY CHANEL revient en sacoche en cuir et patchwork de tweed. D’autres sacs appelés side packs se portent en duo, croisés sur chaque hanche, induisant un nouveau porté. Les sacs à rabat passent en éponge ou s’accrochent à une poignée de perles XL. Des grands sacs de plage en denim et paille aux sacs filets multicolores, en passant par les camera case en cuir et osier complètent la collection. Les minaudières, enfin, prennent la forme de coquillage ou de petits ballons de plage.

 

 

Pour le Printemps-Été 2019, Karl Lagerfeld nous invite à vivre pleinement l’été, du matin jusqu’au soir, en touteliberté et sophistication. Le défilé a été applaudi par les ambassadeurs de CHANEL Vanessa Paradis, Pharrell Williams, Caroline de Maigret, Soo Joo Park, Nana Komatsu, Alessandra Mastronardi, Gwei Lun Mei et Jennie Kim, les chanteurs Jorja Smith, Ibeyi et Clara Luciani, ainsi que les actrices Mia Goth, Sylvia Hoeks, Sandra Ma et Jelly Lin.

 

#CHANELByTheSea

#CHANELSpringSummer

Be first to comment