CELINE AUTOMNE-HIVER 2019-2020: une réinvention de l’ADN de Saint-Germain-des-Prés.

Hedi Slimane a présenté un défilé exceptionnel, ce vendredi, derrière les Invalides.

Les créations de la Maison Céline ont été présentées sous une approche contemporaine : une réinvention de l’ADN de Saint-Germain-des-Prés.
Et pour cause, le groupe LVMH à donner à Hedi carte blanche  pour réimaginer la griffe à sa propre image.

La maison a construit un auditorium massif en forme de boîte noire derrière le tombeau de Napoléon, pour le défilé. Avant de lancer les hostilités avec un bras électrique digne de Cecil B. DeMille, sur lequel était perché un petit vestibule moderniste, s’avançant sur 40 mètres au-dessus du podium.

 

 

Une silhouette inaugurale très bien vue en est sortie : veste boyfriend à carreaux, corsages romantiques parachevés par des étoles à volants dorés, et micro jupes-culottes plissées écossaises flirtant avec des cuissardes. La jupe multi-plis ou la longue jupe-culotte, ou encore les deux à la fois, étaient au cœur de la collection, à la fois habillée et sexy. Hedi les a associées à des blousons d’aviateur en mouton retourné oversized, des cardigans à paillettes dorées très cool, des blousons de baseball en cuir ciré souple ou de motard high-tech avec fermeture éclair décentrée.

Beaucoup de silhouettes étaient scindées par de fines ceintures en cuir avec beaucoup de boucles dorées, leur procurant une ligne très définie au niveau de la taille. Pour sortir le soir : des cuissardes doublons avec des talons compensés invisibles, des jeans rentrés dedans façon dragon à cheval disco, et des corps enveloppés dans des redingotes en mouton. Et des blazers en velours côtelé, ou encore d’énormes étoles en mouton dignes de lauréates des Grammy Awards.

 

 

Et aussi de superbes manteaux enveloppant en cachemire double-face, des tailleurs pantalons à fine rayures très frais et des corsages victoriens : beaucoup de choses pour plaire aux fans historiques de Céline, ces dames de l’ancien régime qui ont hurlé à la trahison après les débuts d’Hedi en septembre, davantage rock pur et dur.

 

 

Be first to comment