Baby Dior Printemps-été 2020: une escale aux pays des merveilles

Cette saison, Baby Dior fait escale dans un pays merveilleux où l’enfance est éternelle. Pour la collection printemps-été 2019-2020, Cordelia de Castellane raconte la fabuleuse histoire de Peter Pan à travers des créations poétiques mêlant couleurs pastel et motifs graphiques. Bienvenue à Diorland !

 

 

Dans ce paradis onirique, la Directrice Artistique de Baby Dior invite les petits à s’envoler vers de joyeux destins : des déserts indiens aux navires de pirates, autant de voyages fantastiques qui dessinent un horizon enchanteur.

 

 

En blanc et or, en noir et rouge, des marinières, des vestes en jean ou d’élégants manteaux à carreaux envahissent le vestiaire des apprentis pirates dont les boutons et les imprimés sont ponctués de têtes de mort. Échos malicieux à Lili la Tigresse, des jacquards blancs et kakis, délicatement brodés, s’associent à des robes en tulle aux effets tie & dye pour se rêver en héroïne courageuse. Sur une île féerique, des créations flashys, du rose bonbon au vert fluo, se dévoilent comme autant de trésors.

 

 

Évocations du Londres de l’époque édouardienne où vivent, songeurs, Wendy et ses frères, des jupes, des blousons matelassés ou encore des sweats s’habillent des pages d’un journal imaginaire – Daily Dior – et illuminent le quotidien d’une touche de magie. D’autres looks rendent hommage aux jardins fleuris de Granville, où le jeune Christian Dior se plaisait à s’évader au fil de ses lectures. Ainsi, des bombers se parent de roses tendres et de patchs représentant sa villa d’enfance, telles de douces cartes postales.

 

 

Un nouveau logo, inspiré des archives de Monsieur Dior et de l’univers masculin de Kim Jones, réinterprète les initiales « CD » dans un style épuré. Il orne, à la manière d’une frise, des t-shirts, des robes et des pantalons, ou bien se cache en ton sur ton sur les chemises des garçons.

 

 

Une célébration de l’enfance, et la promesse de garder la tête dans les nuages.

Be first to comment