CHANEL réouvre son flagship de la 57ème Street à New York

Le 15 novembre 2018, CHANEL dévoile le nouveau visage de son flagship à New York sur 57th street, la plus grande boutique de la Maison à ce jour aux États-Unis.

 

Ouverte en 1996, cette boutique, d’une surface de 1300 m2, est l’adresse ultime de CHANEL à New York, dédiée à toutes les créations de Karl Lagerfeld, dont le Prêt-à-Porter, les sacs, les souliers, les bijoux fantaisie et les lunettes. Elle accueille également l’Horlogerie-Joaillerie, les Parfums et la Beauté.

Imaginée par l’architecte américain Peter Marino, connu pour sa capacité à créer des espaces interprétant les codes esthétiques de la Maison, et ce dans le monde entier, la boutique exprime avec éloquence les valeurs qui définissent CHANEL – créativité, mode, artisanat et matériaux exclusifs. Visionnaire et partenaire de longue date, Peter Marino s’entend à réunir l’allure et la modernité intemporelle de la Maison, soulignant avec autant de force l’architecture extérieure que le design intérieur.

 

 

La façade, très graphique, se compose de panneaux en verre imprimés, encadrés de métal noir. Cette évocation abstraite du tweed emblématique de CHANEL s’inscrit dans la palette de couleurs de la Maison. Cette extraordinaire façade vitrée couvre six niveaux, la boutique représentant, elle, cinq étages.

 

 

Une sculpture impressionnante en forme de collier entrelacé tombe en cascade le long de l’escalier central sur quatre niveaux et éblouit les visiteurs dès leur entrée. Commandée spécialement à l’artiste français Jean-Michel Othoniel, cette sculpture, haute de 17 mètres, évoque les sautoirs de perles si chers à Mademoiselle Chanel. Cette pièce saisissante, réalisée en acier miroitant inoxydable et perles en verre doré, est suspendue au plafond.

 

 

Dès l’entrée, les clients sont invités à découvrir plusieurs espaces au rez-de-chaussée. Chacun est défini par un univers esthétique qui lui est propre et propose une large sélection de créations, mélangeant silhouettes de Prêt-à-Porter et accessoires. Une cloison composée de panneaux laqués fait écho aux fameux paravents laqués de Coromandel de Mademoiselle Chanel. A côté, le salon Horlogerie-Joaillerie présente les dernières créations, montres et pièces de joaillerie, dans des vitrines en verre. L’espace est illuminé par un lustre en bronze et cristal, créé par l’orfèvre Goossens exclusivement pour la boutique.

En montant le spectaculaire escalier central aux murs de marbre, les clients sont invités à poursuivre leur découverte de la boutique, chaque étage s’ouvrant sur un nouvel univers.

 

 

Le deuxième étage est sublimé par un autre lustre réalisé par Goossens. Un salon expose l’ensemble des souliers de la saison, parmi lesquels le soulier bicolore emblématique, des ballerines, des espadrilles ainsi que des sneakers. Cet étage accueille également une sélection d’accessoires, dont les réinterprétations saisonnières des sacs 2.55, 11.12, BOY CHANEL et Gabrielle de CHANEL ainsi que le dernier né, le sac CHANEL 31, aux côtés des bijoux fantaisie et des lunettes. Au troisième étage, deux salons de Prêt-à-Porter côtoient un espace dédié à la maille. Au quatrième étage se trouvent deux autres salons de Prêt-à-Porter, ainsi qu’une sélection d’accessoires, de montres et de pièces de joaillerie. Le cinquième étage, aménagé comme un appartement, est réservé aux rendez-vous privés.

 

 

A travers l’aménagement de la boutique, la diversité et le raffinement de ses matériaux, Peter Marino interprète les codes de CHANEL. Les feuilles d’or et les laques craquelées font écho aux paravents de Coromandel qui ornent les murs de l’appartement de Gabrielle Chanel rue Cambon. Les luxueux tissus et tapis, dessinés exclusivement pour la boutique, sont réalisés dans des tons beiges chauds et subtils qui contrastent avec l’aspect graphique et minimaliste des murs. La subtile sophistication des matières et les savoir-faire artisanaux sont célébrés dans toute la boutique, notamment dans les finitions mates des murs appliquées à la main, les tissus de tweed tissés main et les rampes en laiton martelé.

 

 

Chaque détail, chaque objet de la boutique a été minutieusement choisi, pour refléter les valeurs de Maison et l’héritage de Mademoiselle Chanel, fervente mécène des arts. Au cours de leur promenade au sein du flagship, les visiteurs découvriront une kyrielle d’oeuvres d’art qui mettent en avant le design architectural et font écho à l’iconographie de la Maison. Un peu partout sont disséminées des oeuvres d’artistes à la renommée internationale, telles que des photographies de Robert Mapplethorpe, deux pièces de la série Eighteen Moons in Penumbra de Olafur Eliasson, I Touch Your Hair de Jenny Holzer, une pièce de Peter Dayton, et plusieurs travaux de Y.Z. Kami, dont un portrait de Gabrielle Chanel. En outre, on peut voir dans l’ascenseur de la boutique une création commandée à l’artiste britannique Idris Khan, une photographie en noir et blanc travaillée à la craie et à l’oil stick.

 

 

La réouverture de la boutique coïncide avec l’arrivée de la collection Croisière 2018/19, présentée pour la première fois à Paris en mai 2018, sous la nef du Grand Palais, transformée le temps d’un défilé en gare maritime, afin d’y accueillir un paquebot de croisière plus vrai que nature. Karl Lagerfeld a présenté une collection riche d’imprimés pleins de fraîcheur, de rayures marines en sequins pailletés et de bérets légers, dénotant une attitude à la fois élégante et enjouée qu’exalte à merveille la boutique de 57th Street.

Enfin et pour célébrer le flagship, des produits exclusifs ont été créés, comprenant une édition limitée du sac 2.55 et d’un portefeuille ornés, pour l’occasion, de breloques inspirées des symboles de la ville de New York. La boutique présente également une édition limitée de la montre en acier Code Coco sertie de diamants ainsi qu’un nouveau parfum, Les Exclusifs de CHANEL 1957, composé de plusieurs voiles de muscs blancs, créé par le parfumeur créateur de CHANEL, Olivier Polge.

Be first to comment