Gabrielle Chanel et la botte: une histoire éternelle

Gabrielle Chanel a voulu l’escarpin, forcément bicolore, pour que les femmes puissent comme elle « faire le tour du monde avec quatre paires de chaussures. » Avec cette création de 1957, Mademoiselle donnait « le dernier point d’élégance » à sa silhouette. Doté d’une bride au talon, l’escarpin sling-back* est devenu un intemporel de CHANEL et un classique que Karl Lagerfeld a remis à l’honneur dans la collection Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2015/16. Le créateur s’est également emparé de la ballerine, présente dès la collection Prêt-à-Porter Printemps-Été 1984, qu’il a imaginée dans des dizaines de matières et de déclinaisons. Depuis son arrivée chez CHANEL en 1983, Karl Lagerfeld propose également régulièrement des bottes dans ses collections, reprenant là un élément clé du vestiaire de Gabrielle Chanel. Pourtant, si celle-ci n’en a jamais dessiné pour ses collections, elle en portait en toutes circonstances.

 

 

Et quoi de plus logique en effet pour l’amoureuse des chevaux, la cavalière émérite et la passionnée de courses hippiques qu’elle était ? À Eaton Hall chez le duc de Westminster, dans les années 20, elle adopte les bottes pour se promener dans le parc du château et lors de ses séances d’équitation. Dès lors, Mademoiselle en fera ses compagnes à la campagne comme à la ville. À partir de 1958, elle associe ses tailleurs de tweed à des bottes et s’amuse à les faire porter à Marie-Hélène Arnaud, son mannequin fétiche. En 1966, le Women’s Wear Daily décrit ses motorcycle boots** confectionnées par Massaro qui devait, pour leur apporter plus de souplesse, les couper dans une feutrine exclusivement bleue, presque noire ou parfois blanche et bleue. « Mes chevilles gonflent un petit peu et avec les bottes, on ne voit rien ! Un jour, on les fera pour la collection » confiera Gabrielle Chanel à Raymond Massaro.

 

Si elle a finalement décidé de les conserver pour son seul quotidien, Karl Lagerfeld, lui, a choisi de les mettre à l’honneur au fil des saisons. L’allure motarde des bottes de Mademoiselle se faufile dans les collections Prêt-à-Porter Automne-Hiver 1991/92 et 1996/97. Les voici en cuissardes qui s’étirent à l’infini sur la cuisse lors des défilés Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2005/06 et Métiers d’Art 2010/11 Paris-Byzance. Elles s’habillent de caoutchouc, version bottes de pluie, dans la collection Prêt-à-Porter Automne-Hiver 1994/95 ou de fausse fourrure dans la collection Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2010/11. Elles sortent aussi coupées à mi-mollet et évidemment bicolores pour la Haute Couture Printemps-Été 2006 et souples comme des chaussettes pour le Prêt-à-Porter Printemps-Été 2014. Enchaînées, lacées jusqu’aux genoux, brodées, ornées de noeuds ou de rubans de gros-grain…les bottes expriment, saison après saison, toute la créativité de Karl Lagerfeld.

Pour la pré-collection Automne-Hiver 2017/18, la botte CHANEL adopte une allure citadine. Bicolore, ultra chic, elle sort en daim et satin. Élégante et confortable, elle s’arrête sagement à mi-mollet. C’est à cet endroit que la signature Gabrielle Chanel, sous-titrée Coco, apparaît gravée dans la peau. Un raffinement rehaussé par des duos de couleurs : la pointe en satin chaque fois noire s’accompagne de veau suédé beige, vert canard, bourgogne, bleu nuit ou roi, aubergine, rouge profond ou brique ou encore gris. Seule exception : une version noire monochrome ponctue la gamme.

 

 

Karl Lagerfeld poursuit la métamorphose de la botte CHANEL dans la collection Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2017/18. Prête à conquérir l’espace, elle est campée sur un petit talon carré légèrement biseauté. Sa pointe carrée arrondie s’enrobe de cuir verni ou de lurex. En tissu pailleté, elle scintille façon constellations de diamants dans la galaxie de CHANEL.

Sobre ou décalée, la botte CHANEL porte en elle toute la justesse d’une ligne et de cette allure devenue intemporelle.
La botte en daim et satin est disponible actuellement en magasin et le modèle en tissu pailleté sera disponible mi-septembre.

* escarpin à bride
** bottes de moto

Be first to comment